Erri De Luca

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Erri De Luca

Erri De Luca (né Enrico De Luca le 2 mai 1950 à Naples) est un écrivain italien, poète et traducteur contemporain. Il a obtenu en 2002 le prix Femina étranger pour son livre Montedidio et le Prix européen de littérature en 2013 ainsi que le Prix Ulysse pour l'ensemble de son œuvre.

Citations de l'auteur[modifier]

Montedidio, 2001[modifier]

La bougie éclaire l’obscurité, elle ne la chasse pas.
  • Montedidio (2001), Erri De Luca (trad. Danièle Valin), éd. Gallimard, 2006, p. 60


Je ne pouvais m’en apercevoir tout seul que j’existais ? Il semble que non. Il semble que ce doit être quelqu’un d’autre qui le signale.
  • Montedidio (2001), Erri De Luca (trad. Danièle Valin), éd. Gallimard, 2006, p. 64


Le père éternel voit tout, mais si ce n’est pas moi qui pense à arranger les choses, il reste à regarder le spectacle.
  • Montedidio (2001), Erri De Luca (trad. Danièle Valin), éd. Gallimard, 2006, p. 69


Il n’y a jamais eu d’enfant plus fier que moi sur le bord de mer. Même devant les clubs nautiques où vont les messieurs qui sont très riches, moi, sous mes deux géants, je me sentais plein d’une fortune que rien ne mouvait égaler.
  • Montedidio (2001), Erri De Luca (trad. Danièle Valin), éd. Gallimard, 2006, p. 87


La malédiction du chien : le chien qui lèche la lime est en train de lécher son sang, mais ça lui plaît plus que la douleur et il continue jusqu’à se vider de tout son sang.
  • Montedidio (2001), Erri De Luca (trad. Danièle Valin), éd. Gallimard, 2006, p. 120


Quand tu es pris de nostalgie, ce n’est pas un manque, c’est une présence, c’est une visite, des personnes, des pays arrivent de loin et te tiennent un peu compagnie.
  • Montedidio (2001), Erri De Luca (trad. Danièle Valin), éd. Gallimard, 2006, p. 165


Citations sur l'auteur[modifier]

Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :