Ella Maillart

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Ella Maillart à Chandolin en 1992.

Ella Maillart, née le 20 février 1903 à Genève - décèdée le 27 mars 1997 à Chandolin, est une voyageuse, écrivaine et photographe suisse.

La Vagabonde des mers, 1942[modifier]

Je ne comprenais pas encore que la méditation peut elle aussi pourvoir à nos exigences d'accomplissement, que l'individu peut concrètement «agir» tout en réfléchissant ou en écrivant. A cette époque, je croyais encore que méditer revient à se complaire dans un passé éteint, que c'était là un signe de reflux d'une énergie vitale désormais incapable de vous faire aller de l'avant, le signe marquant le début de l'extinction.
  • La Vagabonde des mers, Ella Maillart, éd. Payot, Petite bibliothèque Payot, 1992  (ISBN 2-228-88508-8), p. 63


Qu'est-ce donc qui nous pousse à ressentir tant d'amour pour un bateau? Si cela tient à son espace confiné, où tout demeure à portée de main, n'est-il pas tout bonnement stupide de vivre dans de grandes maisons? Ou encore à cette apparence de foyer que nous donne le bois dont la coque est construite, alors à quoi bon nous loger entre des murs en béton couverts de papier à tapisser? Ce n'est pas le fait de flotter sur l'eau qui procure tant de bonheur, car, le bateau étant tiré à sec, il m'est arrivé d'éprouver le même sentiment de tendresse. Non, je crois qu'il y a là quelque chose d'autre, que cela procède du bateau lui-même, de son esprit qui nous entoure, de ce tout qu'il constitue, de son indépendance.
  • La Vagabonde des mers, Ella Maillart, éd. Payot, Petite bibliothèque Payot, 1992  (ISBN 2-228-88508-8), p. 198


Ce qui allait surtout nous manquer , c'était l'exaltation des préparatifs à une nouvelle expédition, quand, agenouillées devant les cartes marines, vous vous laissez griser par les horizons infinis qui s'ouvrent à vous. Vient ensuite une deuxième étape, celle de l'action, avec sa succession de soucis, de mal de mer, de plaisir intense, de douleur dans le dos, de fourneaux Primus qui tirent mal, de pluies cinglantes, mais aussi ses moments de fierté à la barre d'un bon bateau lorsque vous vous sentez aussi innocent que l'enfant qui vient de naître et en parfaite communion avec le vent divin.
Puis, une troisième étape : après avoir oublié tous les mauvais moments, vous vous dites, «J'ai fait cela de mes propres mains!» Et vous avez enfin la certitude d'avoir eu raison de larguer les amarres pour échapper à une vie trop douillette.
  • La Vagabonde des mers, Ella Maillart, éd. Payot, Petite bibliothèque Payot, 1992  (ISBN 2-228-88508-8), p. 377


Je sais que nous avons tous en nous une étincelle d'énergie, une lumière de perception qui ne peut mourir. Si nous savions comment aviver cette étincelle au lieu de l'étouffer malgré nous, nous serions en mesure de créer des liens qui nous unissent si étroitement les uns aux autres que nous ne pourrions plus ni nous haïr ni nous exterminer. Notre pouvoir serait alors sans limites.
  • La Vagabonde des mers, Ella Maillart, éd. Payot, Petite bibliothèque Payot, 1992  (ISBN 2-228-88508-8), p. 417


Liens externes[modifier]

Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :