Edward Abbey

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Edward Abbey, The Journey Home (cropped).jpg
La beauté de Delicate Arch n'explique rien, car toute chose fidèle à son caractère propre est, à sa manière, également belle.

Edward Abbey (1927-1989) est un écrivain, essayiste et écologiste radical américain. Ses œuvres les plus connues sont son essai Désert solitaire (1968) et son roman Le gang de la clef à molette (1975).

Désert solitaire (1968)[modifier]

Je n'ai que d'excellents souvenirs de ces périodes, notamment des deux premières saisons, où le tourisme ne s'était pas encore vraiment développé et où le temps passait comme le temps devrait toujours passer : avec une lenteur extrême, des jours qui s'étirent et se traînent, long et lents et libres comme des étés d'enfant.


La beauté de Delicate Arch n'explique rien, car toute chose fidèle à son caractère propre est, à sa manière, également belle.


En tout état de cause, lorsqu'un homme ne peut craindre de boire l'eau des rivières et des torrents de son pays, alors ce pays ne vaut plus qu'on y vive.


Mais l'amour de la nature sauvage est plus qu'une soif de ce qui est toujours hors d'atteinte ; c'est aussi une affirmation de loyauté à l'égard de la terre qui nous soutient, unique foyer que nous connaîtrons jamais, seul paradis dont nous ayons besoin – si seulement nous avions les yeux pour le voir.


Le Retour du gang (1990)[modifier]

Doc Sarvis : [...] le guerrier de l'écologie ne doit jamais, absolument jamais, faire de mal à aucune chose vivante, et il évite de se faire capturer, pour faire peser tous les coûts sur eux, sur l'ennemi. Le but de son travail est de faire augmenter leur coûts, de les pousser au déficit, à la faillite, de les forcer à battre en retraite, de les forcer à mettre un terme à leur invasion de nos terres à tous, de nos terres publiques, de nos terres sauvages, de notre foyer originel et primordial [...] en ne comptant que sur lui-même et un petit cercle d'amis sûrs, un mini-groupe de conspirateurs criminels voués à commetre des délits non criminels contre la sphère de l'Ordnung techno-industrielle. [...] Se gardant de toute forme d'organisation et de toute forme de réseau, fondant son action sur le principe d'essence strictement et radicalement anarchiste du dé-centralisme démocratique, l'éco-guerrier doit également être un homme ou une femme héroïquement dévoué à son œuvre. Faire preuve de dévouement non pas fanatique – les fanatiques n'ont aucune place dans tout ça – mais héroïque. Car l'éco-guerrier doit travailler à l'accomplissement de son œuvre sans espoir de gloire ou de célébrité, ou même de reconnaissance publique, pour le présent au mois. L'éco-guerrier est anonyme, mystérieux, inconnu de tous sinon, exceptionnellement, de ses quelques camarades de confiance. [...]


Doc Sarvis : [...] Mais un grand sage a dit un jour (et je crois bien que c'était moi) : un pessimiste n'est jamais qu'un optimiste qui connaît toutes les données du problème.


George Hayduke : [...] T'as déjà vu une situation merdique au point que les flics ne puissent pas l'aggraver ?


Cet type de subversion (non-commerciale) est intolérable ; ne sera pas (anti-business) toléré ; doit (populiste) être sévèrement réprimé, par tous les moyens légaux, comme (si possible) illégaux ; et, dernier point, mais point catégoriquement impératif, il ne doit en aucun cas se voir encourager par la force de l'exemple, et doit donc ne connaitre aucune forme de publicité. Comme dans toute oligarchie bien structurée, il s'agit non seulement de réprimer l'événement, mais encore d'en effacer toute mention.