Aller au contenu

Djaili Amadou Amal

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.

Djaïli Amadou Amal, née en 1975 à Maroua, est une militante féministe et romancière camerounaise d'expression française.

Djaili Amadou Amal en 2012
Djaili Amadou Amal au salon du livre 2012

Citations

[modifier]

Interviews de l'autrice

[modifier]
Le mariage forcé reste la violence la plus pernicieuse qui soit.
  • En 2021, à propos de son livre Les impatientes, où elle dénonce le mariage forcé et ses conséquences à travers trois portraits de femmes.
  • (fr) « Djaïli Amadou Amal : "Le mariage forcé reste la violence la plus pernicieuse qui soit" », Pauline Paccard, france24.com, 29 juin 2021 (lire en ligne)


Quand je me suis enfuie de mon mariage, je n’avais qu’un seul avantage par rapport aux autres, à savoir ma détermination. Ma détermination de réussir.
  • Propos tenus en 2020 par Djaili Amadou Amal lors d'une interview à Tv5 Monde où elle raconte comment elle a survécu sans moyens financiers après avoir décidé de quitter son mari, à qui elle avait été mariée de force.
  • (fr) « "Les Impatientes" de Djaïli Amadou Amal reçoit le Prix Goncourt des lycéens », Terriennes, Fasséry Kamissoko, lepoint.fr, 22 septembre 2020 (lire en ligne)


Si je n’avais pas ouvert mon premier livre. ... voilà qu’un jour, jouant avec d’autres enfants chez des amies de ma mère, j’ai découvert un livre. Et la lecture est devenue la clé de mon existence.
  • (fr) « Djaïli Amadou Amal, lauréate du prix Goncourt des lycéens : « Avec les livres, une petite graine d’insoumission a germé en moi » », Annick Cojean, lemonde.fr, 07 mars 2021 (lire en ligne)


On m’a surnommée la voix des sans-voix. J’ai atteint mon but ... Aujourd’hui, mes filles continuent leurs études au plus haut niveau.
  • (fr) « Djaïli Amadou Amal: «J’ai décidé de protéger mes filles» », Eléonore Sulser, letemps.ch, 06 novembre 2020 (lire en ligne)


Tant que les femmes elles-mêmes ne vont pas se serrer les coudes, et ne vont pas se mettre ensemble pour pouvoir trouver des solutions et être plus fortes ensemble, et tant qu’elles vont aller en rangs dispersés et en se faisant la guerre les unes contre les autres, rien ne marchera, rien n’avancera.


L’islam interdit toute forme de mariage non consenti. Si les mariages forcés perdurent, c’est à cause de la tradition ou par intérêt.


Au Cameroun, on ne compte pas le nombre de filles qui sont enlevées par Boko Haram et qui continuent de l'être. On ne compte pas le nombre de personnes qui ont été égorgées, etc. Quelque part, je pense qu'en passant par le roman, surtout qu'à côté il y a une belle histoire d'amour, non seulement on arrive à comprendre le fond du sujet, mais également à voir toutes les conséquences sur des personnes.

Citations tirées de ses livres

[modifier]

Walaande, L'art de partager un mari, 2010

[modifier]
L'émotion qui ne peut trouver d'issue dans l'action est un poison pour l'âme.
  • Walaande, l'art de partager un mari, Djaïli Amadou Amal, éd. Proximité, 2010  (ISBN 995-6-429-00023-1[à vérifier : ISBN invalide]), p. 09

Les Impatientes

[modifier]
La coutume interdit aux filles déconduire un prétendant. Même si l'ont n'est pas intéressée, on doit quand même éviter de froisser un homme.

Liens externes

[modifier]

Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :