Discussion:Alphonse Allais

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

à sourcer[modifier]

  • « Il y a des femmes qui sont comme le bâton enduit de confiture de rose dont parle le poète persan: on ne sait par quel bout les prendre. »
  • « Ventre affamé n'a pas d'oreilles, mais il a un sacré nez. »
  • « Les plus belles stratégies s'écrivent au passé. »
  • « Une fois qu'on a passé les bornes, il n'y a plus de limite. » (attribuito anche a Christophe)
  • « C'est quand on serre une dame de trop près...qu'elle trouve qu'on va trop loin. »
  • « La femme est le chef d'œuvre de Dieu, surtout lorsqu'elle a le diable au corps. »
  • « C'est parce que la fortune vient en dormant qu'elle arrive si lentement. »
  • « Un homme qui sait se rendre heureux avec une simple illusion est infiniment plus malin que celui qui se désespère avec la réalité. »
  • « Les jambes permettent aux hommes de marcher et aux femmes de faire leur chemin. »
  • « La logique mène à tout à condition d'en sortir. »
  • « La mer est salée parce qu'il y a des morues dedans. Et si elle ne déborde pas, c'est parce que la providence, dans sa sagesse, y a placé aussi des éponges. ».
  • « La mort est un manque de savoir-vivre. »
  • « Partir, c'est mourir un peu, mais mourir, c'est partir pour de bon. »
  • « Il ne faut jamais faire de projets, surtout en ce qui concerne l'avenir. »
  • « Les gens qui ne rient jamais ne sont pas des gens sérieux. »
  • « Ne nous prenons pas au sérieux, il n'y aura aucun survivant. »
  • « Quand on ne travaillera plus les lendemains des jours de repos, la fatigue sera vaincue. »
  • « Ne remets pas à demain, ce que tu peux faire après-demain. »
  • « Il est toujours avantageux de porter un titre nobiliaire. Être “de quelque chose” ça pose un homme, comme être “de garenne” ça pose un lapin. »
  • « Il y a des moments où l'absence d'ogres se fait cruellement sentir. »
  • « Les familles, l'été venu, se dirigent vers la mer en y emmenant leurs enfants. Dans l'espoir, souvent déçu, de noyer les plus laids. »
  • « Il faut prendre l'argent là où il se trouve, c'est-à-dire chez les pauvres. Bon, d'accord, ils n'ont pas beaucoup d'argent, mais il y a beaucoup de pauvres. »
  • « L'argent, tout compte fait, aide à supporter la pauvreté. »
  • « L'avantage des médecins, c'est que lorsqu'ils commettent une erreur, ils l'enterrent tout de suite. »
  • « La bureaucratie c'est comme les microbes, on ne parlemente pas avec les microbes. On les tue ! »
  • « Dans la vie, il ne faut compter que sur soi-même, et encore, pas beaucoup. »
  • « Il faut demander plus à l'impôt et moins aux contribuables. »
  • « Faut-il que les hommes soient bêtes de fabriquer des machines pour se tuer... comme si on ne claquait pas assez vite tout seul ! »
  • « La grande trouvaille de l'armée, c'est qu'elle est la seule à avoir compris que la compétence ne se lit pas sur le visage. Elle a donc inventé les grades. »
  • « Le comble de l'économie: Coucher sur la paille qu'on voit dans l'œil de son voisin et se chauffer avec la poutre qu'on a dans le sien. »
  • « Le comble en géographie: Croire que les suicidés sont les habitants de la Suisse. »
  • « Vous n'y allez pas par quatre chemins, vous ! ... Jamais ! Un seul, c'est plus court. »
  • " Des mots, des maux, encore des mots, toujours des maux. "
  • « J'ai poursuivi mes études sans jamais les rattraper... »
  • « Impossible de vous dire mon âge: il change tout le temps. »
  • "En voilà des sales types, les gens !"

Trouvé sur son article Wikipédia en italien --Copyleft (discussion) 20 octobre 2013 à 18:46 (CEST)