Différentes Saisons

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Différentes Saisons (Titre original : Different Seasons) est un recueil de quatre novellas (romans courts) de l'écrivain américain Stephen King paru pour la première fois en 1982.

Rita Hayworth et la rédemption de Shawshank[modifier]

L'expertise financière que demande un individu ou une entreprise est en rapport direct avec le nombre de gens que cet individu ou cette entreprise est en train de baiser.
  • Différentes Saisons, Stephen King (trad. Pierre Alien), éd. J'Ai Lu, 1994  (ISBN 2-277-22434-0), partie Rita Hayworth et la rédemption de Shawshank, p. 59


Parce que des types comme nous, Red, on sait qu'il y a une troisième voie. Entre rester blanc comme neige et se vautrer dans la boue. C'est le choix que font tous les adultes dans le monde entier. On évalue son trajet dans la porcherie d'après ce que ça vous rapporte. On choisit le moindre de deux maux et on essaye de ne pas perdre de vue ses bonnes intentions. Et je suppose qu'on sait où on en est si on arrive à dormir la nuit... et d'après les rêves qu'on fait.
  • Différentes Saisons, Stephen King (trad. Pierre Alien), éd. J'Ai Lu, 1994  (ISBN 2-277-22434-0), partie Rita Hayworth et la rédemption de Shawshank, p. 60


L'expérience humaine connait trois degrés principaux, à mon avis. Le bon, le mauvais et l'horrible. Plus on descend dans les ténèbres de l'horreur, plus on a du mal à faire des nuances.
  • Différentes Saisons, Stephen King (trad. Pierre Alien), éd. J'Ai Lu, 1994  (ISBN 2-277-22434-0), partie Rita Hayworth et la rédemption de Shawshank, p. 78


Nous sommes contents qu'il soit parti, mais un peu tristes aussi. Certains oiseaux ne sont pas faits pour être mis en cage, c'est tout. Leurs plumes sont trop colorées, leur chant trop libre et trop beau. Alors on les laisse partir, ou bien ils s'envolent quand on ouvre la cage pour les nourrir. Une part de vous, celle qui savait au départ qu'il était mal de les emprisonner, se réjouit, mais l'endroit où vous vivez se retrouve après son départ d'autant plus triste et vide.
  • Différentes Saisons, Stephen King (trad. Pierre Alien), éd. J'Ai Lu, 1994  (ISBN 2-277-22434-0), partie Rita Hayworth et la rédemption de Shawshank, p. 118


Il n y a jamais que deux choix. S'occuper à vivre ou s'occuper à mourir.
  • Différentes Saisons, Stephen King (trad. Pierre Alien), éd. J'Ai Lu, 1994  (ISBN 2-277-22434-0), partie Rita Hayworth et la rédemption de Shawshank, p. 125


Un élève doué[modifier]

Ce que nous avons fait, c'était uniquement pour survivre, et survivre n'a rien de très joli.
  • Différentes Saisons, Stephen King (trad. Pierre Alien), éd. J'Ai Lu, 1994  (ISBN 2-277-22434-0), partie Un élève doué, p. 155


Tu m'as fait ouvrir des cryptes qu'il aurait peut-être mieux valu laisser fermées, parce que j'ai découvert que ces cadavres avaient été enterrés vivants, et que quelques-uns ont encore un certain souffle.
  • Différentes Saisons, Stephen King (trad. Pierre Alien), éd. J'Ai Lu, 1994  (ISBN 2-277-22434-0), partie Un élève doué, p. 246


Mais, dans ce qu'on fait les Allemands, il y a peut-être quelque chose qui exerce sur nous tous une fascination morbide - quelque chose qui ouvre les catacombes de l'imagination. Peut-être notre terreur vient-elle en partie de ce que nous savons obscurément que dans certaines circonstances nous serions nous-mêmes disposés à construire des endroits pareils et à les remplir. Nous savons peut-être que dans certaines circonstances, les choses qui vivent dans les catacombes ne demandent qu'à sortir de leur trou. Et à quoi pensez-vous qu'elles ressemblent ?
[...]
- Je crois que la plupart ressembleraient à n'importe quel comptable, dit Weiskopf. Des petits bureaucrates avec des graphiques et des calculatrices électroniques, tout prêts à optimiser la puissance de mort pour qu'ils puissent la fois suivante en tuer vingt ou trente millions au lieu de six.

  • Différentes Saisons, Stephen King (trad. Pierre Alien), éd. J'Ai Lu, 1994  (ISBN 2-277-22434-0), partie Un élève doué, p. 347-348


Le Corps[modifier]

Ce qu'il y a de plus important, c'est le plus difficile à dire. Des choses dont on finit par avoir honte, parce que les mots ne leur rendent pas justice - les mots rapetissent des pensées qui semblaient sans limites, et elles ne sont qu'à hauteur d'homme quand on finit par les exprimer.
  • Différentes Saisons, Stephen King (trad. Pierre Alien), éd. J'Ai Lu, 1994  (ISBN 2-277-22434-0), partie Le Corps, p. 361


On peut en venir à révéler ce qui vous coûte le plus à dire et voir seulement les gens vous regarder d'un drôle d'air, sans comprendre ce que vous avez dit ou pourquoi vous y attachez tant d'importance que vous avez failli pleurer en le disant. C'est ce qu'il y a de pire, je trouve. Quand le secret reste prisonnier en soi non pas faute de pouvoir l'exprimer mais faute d'une oreille qui vous entende.
  • Différentes Saisons, Stephen King (trad. Pierre Alien), éd. J'Ai Lu, 1994  (ISBN 2-277-22434-0), partie Le Corps, p. 361


On écrit des histoires pour une seule raison, pour comprendre un passé et se préparer à une mortalité future.
  • Différentes Saisons, Stephen King (trad. Pierre Alien), éd. J'Ai Lu, 1994  (ISBN 2-277-22434-0), partie Le Corps, p. 492


La Méthode respiratoire[modifier]

C'est l'histoire, pas celui qui la raconte.
  • Différentes Saisons, Stephen King (trad. Pierre Alien), éd. J'Ai Lu, 1994  (ISBN 2-277-22434-0), p. 550


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :