Delphine de Girardin

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Delphine de Girardin.

Delphine de Girardin, née Delphine Gay, le à Aix-la-Chapelle et morte le à Paris, est une écrivaine et journaliste française.

Lettres parisiennes, 1843[modifier]

Le bonheur n'est pas autre chose que cela, une suite de petites joies, de niais contentements, de satisfactions imbéciles : chacun les prend selon ses goûts et son caractère ; mais le bonheur est là, il ne faut pas le chercher ailleurs. Un regard, un mot, un sourire pour ceux qui aiment ; un chapeau bien fait pour celle-ci, un bouquet de violettes pour celle-là ; un bon dîner pour les uns, une bonne rime pour les autres ; une promenade en bateau ; des fraises nouvelles ; un livre amusant ; une jolie romance ; du feu en hiver ; de la glace en été ; du vin passable pour le pauvre ; un cheval anglais pour le riche : tels sont les détails, les ingrédients dont se compose le bonheur. Depuis des siècles on se figure que le bonheur est une grosse belle pierre précieuse qu'il est impossible de trouver, que l'on cherche, mais sans espérance. Point du tout, le bonheur, c'est une mosaïque composée de mille petites pierres qui, séparément et par elles-mêmes, ont peu de valeur, mais qui, réunies avec art, forment un dessin gracieux.
  • Lettres parisiennes, Delphine de Girardin, éd. Charpentier, 1843, Lettre XII, 14 juin 1837, p. 131


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :