Daniel J. Boorstin

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Daniel J. Boorstin.

Daniel J. Boorstin (1914–2004), est un historien américain.

En 1974, il a reçu le prix Pulitzer d'histoire pour L’Expérience démocratique (The Americans: The Democratic Experience). Il a ensuite été bibliothécaire de la Bibliothèque du Congrès des États-Unis entre 1975 et 1987.

Citations[modifier]

Gardons-nous bien des excès utopistes ou eschatologiques de ceux qui nous annoncent le début, ou la fin des temps. Ces prophéties récurrentes sont généralement le fait de fanatiques ou de frustrés, et non d’historiens sérieux.
  • « Entretien avec Daniel J. Boorstin », interviewer non mentionné, Le Courrier de l’UNESCO (ISSN 0304-3118), nº 1, janvier 1991, p. 4


[…], la Révolution américaine a surtout affirmé des droits traditionnels, et en ce sens elle est très différente de la Révolution française de 1789 qui, dans la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen, proclamait, fait sans précédent, des droits absolus.
  • « Entretien avec Daniel J. Boorstin », interviewer non mentionné, Le Courrier de l’UNESCO (ISSN 0304-3118), nº 1, janvier 1991, p. 6


Prétendre qu’il n’y a plus d’histoire parce que la vision marxiste de l’histoire ne s’est pas vérifiée, c’est commettre deux fois le péché marxiste; d’abord en y succombant, ensuite en s’y laissant enfermer. […] Je ne crois pas aux cycles, je ne suis pas millénariste. Nous ne cesserons jamais d’évoluer, pour la simple raison que les possibilités de l’homme, dans toutes les directions, sont infinies.
  • « Entretien avec Daniel J. Boorstin », interviewer non mentionné, Le Courrier de l’UNESCO (ISSN 0304-3118), nº 1, janvier 1991, p. 7


[…] vouloir mettre un terme à l’Histoire, c’est renier notre humanité — cette quête de l’inconnu, du renouveau, ce besoin d’imprévu qui nous tenaillent.
  • « Entretien avec Daniel J. Boorstin », interviewer non mentionné, Le Courrier de l’UNESCO (ISSN 0304-3118), nº 1, janvier 1991, p. 7


Si nous voulons la paix dans le monde, nous devons trouver le moyen de nous souvenir sans nous laisser submerger par la mémoire.
  • « Entretien avec Daniel J. Boorstin », interviewer non mentionné, Le Courrier de l’UNESCO (ISSN 0304-3118), nº 1, janvier 1991, p. 8


Ceux qui doutent, qui ont le courage de douter, sont les derniers à imposer leurs opinions aux autres. Croire qu’on détient une vérité qui doit prévaloir, voilà le danger pour toute société digne de ce nom.
  • « Entretien avec Daniel J. Boorstin », interviewer non mentionné, Le Courrier de l’UNESCO (ISSN 0304-3118), nº 1, janvier 1991, p. 8-9