Dépendance

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :

En psychologie : État d'une personne qui est ou se place sous l'autorité, sous la protection d'une autre par manque d'autonomie.

A ranger[modifier]

Nicolas Bouvier[modifier]

On ne peut aimer vraiment que les choses dont on dépend; pour trois semaines nous dépendions du Saki Bar et nous l'aimions
  • Pour vivre, les voyageurs y jouent de la musique
  • Œuvres, Nicolas Bouvier, éd. Gallimard, 2004  (ISBN 9 782070 770946), partie Autour du "Saki Bar", p. 319


Psychologie[modifier]

Mary Esther Harding, Les Mystères de la femme, 1953[modifier]

[Gauguin] raconte avec quelle facilité une femme se donnait à un étranger si elle se sentait attirée par lui, mais qu'elle ne se livrait pas à l'homme avec qui elle avait des rapports sexuels mais à son propre instinct, de sorte que, même après cet acte, elle continuait à être une. Elle ne dépendait pas de l'homme, elle ne s'accrochait pas à lui et n'exigeait pas que la liaison devint permanente. Elle était encore sa propre maîtresse, une vierge au sens originel et ancien du terme.

  • Les Mystères de la femme (1953), Mary Esther Harding (trad. Eveline Mahyère), éd. Payot & Rivages, coll. « Petite Bibliothèque Payot », 2001  (ISBN 2-228-89431-1), chap. VII. La lune mère, p. 171