Délos

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Ruines d'un théâtre grec antique à Délos.

Délos (grec ancien : Δῆλος / Délos, dorien : Δᾶλος / Dalos, grec moderne : Δήλος / Đílos) est l'une des îles des Cyclades, en Grèce. Minuscule (3,5 km²), aride, inhabitée depuis longtemps, elle se situe en face de l'île de Rhénée (14 km2, inhabitée) et à proximité de Mykonos. Dans l'Antiquité, lorsqu'elle avait de l'eau potable, elle a joué un rôle considérable en Grèce antique, tant sur le plan commercial que religieux, et son rayonnement a connu son apogée sur le plan religieux au VIe siècle av. J.-C. Le site de Délos a été inscrit au patrimoine mondial de l'Unesco en 1990.

Dans la littérature grecque antique[modifier]

Callimaque, Hymnes, IIIe siècle av. J.-C.[modifier]

En quel temps, ô mon âme, et quand donc chanteras-tu la sainte Délos, nourrice d'Apollon ? Oui, les Cyclades, les plus sacrées des îles qui sont sur la mer, toutes les Cyclades veulent nos hymnes ; mais Délos réclame la primauté de tels présents des Muses, pour avoir d'abord baigné, mis dans ses langes et loué comme un Dieu le maître des chants, Phoibos. Comme les Muses haïssent le poète qui ne chante Pimpléia, ainsi fait Phoibos pour qui oublie Délos. À Délos je consacre mon chant d'aujourd'hui, pour qu'Apollon, Dieu du Cynthe, loue mon zèle pour sa chère nourrice.
  • (grc)
  • Hymne III "À Délos". Délos est l'île où la nymphe Létô mit au monde le dieu Apollon et la déesse Artémis. Pimpléia est une localité au sud du mont Olympe qui abritait un lieu de culte des Muses.
  • (grc) Les Origines. Réponses aux Telchines. Élégies. Épigrammes. Iambes et pièces lyriques. Hécalé. Hymnes, Callimaque (trad. Émile Cahen), éd. Les Belles Lettres, coll. « Collection des universités de France », 1922 (réédition consultée : 2002), Hymne IV, 1-10, p. 260-261


Liens externes[modifier]

Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :