Dégoût

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le Dégoût désigne la répugnance, l'aversion personnelle pour une ou plusieurs, choses ou ou personnes.

Littérature[modifier]

Prose poétique[modifier]

Francis Picabia, Dactylocoque, 1922[modifier]

J'aime la franchise, les hypocrites me dégoûtent, il faut préférer la jouissance physique à tout et ne s'abandonner qu'avec soi-même ; l'effusion partagée ressemble à deux autos face à face, qui cherchent mutuellement à se faire reculer.
  • « Dactylocoque », Francis Picabia, Littérature Nouvelle Série, nº 7, Décembre 1922, p. 11


Philosophie[modifier]

Friedrich Nietzsche, Ecce Homo, 1888-1908[modifier]

[...] j'ai besoin de solitude, je veux dire de guérison, de retour à moi, du souffle d'un air pur qui circule librement... Tout mon Zarathoustra n'est qu'un dithyrambe en l'honneur de la solitude, ou, si l'on m'a compris, en l'honneur de la pureté... Heureusement, pas en l'honneur de la pure niaiserie ! — Qui sait voir les couleurs l'appellera adamantine... Le dégoût de l'homme, de la « canaille », fut toujours mon plus grand péril...
  • L’Antéchrist suivi de Ecce Homo (1888-1908), Friedrich Nietzsche, éd. Gallimard, coll. « Folio Essais », 2006  (ISBN 978-2-07-032557-3), partie Pourquoi je suis si sage, Ecce Homo, p. 110


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :