Cunnilingus

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le cunnilingus (ou cunnilinctus) est une pratique sexuelle buccale qui consiste à stimuler les différentes parties de la vulve à l'aide de la langue et des lèvres.

Littérature[modifier]

Roman[modifier]

Stephen Vizinczey, Éloge des femmes mûres (1965)[modifier]

Le cœur battant, je décidai de tenter le tout pour le tout. Lentement, je lui écartai les jambes, tel un voleur écartant des branches pour frayer subrepticement son chemin dans un jardin. Derrière la touffe d'herbe blonde, je voyais son bouton rose foncé, avec ses deux longs pétales légèrement ouverts, comme si eux aussi avaient été sensibles à la chaleur. Ils étaient particulièrement ravissants et, toujours avide, je me mis à les humer et à les lécher. Les pétales ne tardèrent pas à s'amollir et je savourai bientôt la rosée de bienvenue, bien que le corps restât immobile. [...] Dix minutes, ou peut-être une demi-heure plus tard (le temps s'état dissous dans une odeur de pin), ses entrailles commencèrent à se contracter et à se relâcher, et, en frémissant, elle accoucha enfin de sa jouissance, ce fruit de l'amour dont ne peuvent se passer mêmes les amants d'un jour. Quand la coupe déborda, elle me prit dans les bras pour m'attirer contre elle et je pus enfin la pénétrer la conscience tranquille.
  • À ce moment du récit, le héros, András Vajda, vit une relation avec une Italienne plus âgée que lui, Paola, qui a toujours refusé que son amant lui pratique un cunnilingus alors que celui-ci se sent coupable et égoïste lorsqu'il ne pratique pas ce préliminaire. Un matin, alors qu'il est réveillé par la chaleur, András décide de surprendre Paola dans son sommeil.
  • Éloge des femmes mûres (1965), Stephen Vizinczey (trad. Marie-Claude Peugeot), éd. Gallimard, coll. « Folio », 2001  (ISBN 2-07-033655-7), p. 248-249


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :