Conrad Kilian

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

François-Théodore-Conrad Kilian est un géologue, né le 23 août 1898 au château des Sauvages, à Desaignes (Ardèche), et mort à Grenoble le 29 avril 1950. Il est le fils de Wilfrid Kilian, Alsacien installé à Grenoble après la guerre de 1870 et qui fut un des pionniers de la géologie alpine, et de Ammie-Anna Boissy d'Anglas, petite-fille du conventionnel, et arrière-petite-nièce du paléontologue Georges Cuvier.

Ciations sur Conrad Kilian[modifier]

Jusqu’alors, l’incompréhension scientifique et politique se révélait à peu près totale à l’égard de Kilian. Mais, quand en Fezzanie, à la frontière saharo-libyenne, les prospecteurs trouvèrent le pétrole à faible profondeur, alors on s’écria : « Kilian avait raison ! » Ses rares défenseurs, comme Georges Daumain, le professeur Bourcart et quelques autres triomphèrent. Conrad était mort depuis six ans dans un assassinat camouflé en suicide.


Une légende naquit. Colporter une légende n’est pas notre dessein, car Conrad Kilian se suffit à lui-même sans légende si l’on fouille son étrange aventure. L’homme pouvait réaliser une immense fortune en vendant ses renseignements acquis en des missions montées de ses deniers personnels. Il voulait que la France, et rien qu’elle, profitât de ses découvertes. Alors, il mourut dans la gêne, traqué par des puissances invisibles et intouchables.


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :