Conrad Detrez

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Conrad Detrez en 1981

Conrad Detrez (1er avril 1937 - 12 février 1985) est un écrivain belge d'expression francophone.

Citations[modifier]

Vais-je me jeter dans la gueule du loup ? J’ai peur. Il y a onze ans que j’attends d’y retourner, dans ce Brésil qui m’inocula le goût dangereux, parfois mortel (je songe à des amis assassinés), de l’amour et de la politique. Onze ans à guetter le relâchement de la dictature, un signe de retour à la démocratie, une loi d’amnistie.
Dès demain, Rio de Janeiro, ville de ma jeunesse et territoire de mon âge fou, va-t-elle se donner, se refuser ?(…) J’y ai tant dragué, tant aimé. J’y ai tant peiné et, pendant quatre années combattu pour la Révolution. (...) J’appréhende de la revoir. (…) J’ai transmis à Maître Fragoso le jour et l’heure de mon arrivée. C’est lui qui naguère m’avait défendu devant le tribunal militaire de Rio, obtenant des juges qu’ils ramènent ma peine à deux ans de prison. Pourvu que Maître Fragoso ait reçu mon message et qu’il se trouve au rendez-vous.
  • Les Noms de la tribu, Conrad Detrez, éd. Seuil, 1981  (ISBN 2-02-005735-2), p. 9-10


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :