Claude-Adrien Helvétius

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Claude-Adrien Helvétius.

Claude-Adrien Helvétius (1715-1771) est un philosophe et poète français.

Citations[modifier]

La religion a fait de grands maux, et peu de petits biens.
  • Œuvres complètes d’Helvétius, Claude-Adrien Helvétius, éd. Mme Vve Lepetit, 1818, t. III. Mélanges, partie Pensées et Réflexions extraites des manuscrits de l’auteur, p. 286


La vertu a bien des prédicateurs et peu de martyrs.
  • Œuvres complètes d’Helvétius, Claude-Adrien Helvétius, éd. Mme Vve Lepetit, 1818, t. III. Mélanges, partie Pensées et Réflexions extraites des manuscrits de l’auteur, p. 296


Sur Helvétius[modifier]

On aurait pu démontrer à Elvetius que c’est faux que dans tout ce que nous faisons, notre propre intérêt soit notre premier mobile et le premier à être consulté. Elvetius n’admettait donc pas la vertu, c’est singulier. Il était lui-même très vertueux. C’est-il possible qu’il ne se soit jamais reconnu pour honnête homme ? Ce serait plaisant si ce qui lui ait fait publier son livre eût été un sentiment de modestie. A-t-il eu raison de se rendre méprisable pour éviter la tache d’orgueilleux ? La modestie n’est une vertu que quand elle est naturelle ; si elle est jouée, ou mise en exercice par précepte d’éducation elle n’est qu’hypocrisie. Je n’ai connu un homme plus naturellement modeste que le célèbre d’Alembert.
  • Elvetius : une ancienne graphie pour Claude-Adrien Helvétius, ici critiqué pour son traité De l’esprit.


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :