Claire Voisin

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page est une ébauche à compléter, vous pouvez partager vos connaissances en la modifiant.
Claire Voisin, 2009.

Claire Voisin, née en 1962, est une mathématicienne française.

Citations[modifier]

Faire des mathématiques[modifier]

Un trait spécifique des mathématiques est le fait qu’elles fonctionnent en corps à corps avec le langage, qui y joue un rôle fondamental et apparaît dans l’organisation de la démarche mathématique à toutes les étapes : la définition, l’hypothèse, la démonstration, le théorème.
  • Faire des mathématiques, Claire Voisin, éd. CNRS/De vives voix, coll. « Les grandes voix de la recherche », 2019  (ISBN 978-2-271-12693-1), p. 5


Un mathématicien ne dit pas « je sais » mais « je sais que telle hypothèse entraîne telle conclusion ». Il ne se contente pas de dire « je sais », il le démontre.
  • Faire des mathématiques, Claire Voisin, éd. CNRS/De vives voix, coll. « Les grandes voix de la recherche », 2019  (ISBN 978-2-271-12693-1), p. 7


Le langage, et le langage formel, sont donc très importants en mathématiques. C’est ce sur quoi reposent toute notre activité, toute notre réflexion.
  • Faire des mathématiques, Claire Voisin, éd. CNRS/De vives voix, coll. « Les grandes voix de la recherche », 2019  (ISBN 978-2-271-12693-1), p. 7


Entretiens[modifier]

En mathématique le langage est essentiel. Qui dit langage dit qu’on a beaucoup de conventions. […] Derrière ce langage il y a un intellect qui fonctionne. Pour nous le rapport au langage est essentiel, en particulier rendre ce langage le plus économique possible.
  • Nicolas Martin, La méthode scientifique, France Culture, 28 décembre 2016 (en ligne)


Autres citations[modifier]

Comme dans l’univers marin, la partie cachée, sous-marine, est infiniment plus importante que la partie visible. C’est elle qui nous porte […]. Quant au mathématicien, tour à tour Ismaël, Achab, ou Queequeg, il déchiffre autant que faire se peut ce qui est lisible à la surface des flots guettant toutefois la baleine blanche […] qui motive sa navigation.
  • Les déchiffreurs : voyage en mathématiques, Jean-François Dars, Annick Lesne et Anne Papillault, éd. Belin, 2008  (ISBN 978-2-7011-4737-6), chap. Claire Voisin : Vive la baleine, p. 85


Citations rapportées[modifier]

Ce sont des mathématiciens qui, dès l’Antiquité, ont calculé le rayon de la Terre ! Les développements de la physique ne seraient pas possibles sans les mathématiques. C’est grâce aux mathématiques que l’on étudie la structure de l’Univers ! Tous les puissants outils théoriques que nous développons trouveront tôt ou tard une application.
  • « Claire Voisin, la conquête de l’algébrique », Louise Mussat, CNRS Le Journal, 13 décembre 2016 (lire en ligne)


Citations sur[modifier]

Voir aussi[modifier]

Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :