Christine de Pisan

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Christine de Pisan

Christine de Pizan (ou, dans des textes plus anciens, Christine de Pisan), née à Venise en 1364 et morte au monastère de Poissy vers 1430, est une philosophe et poétesse française de naissance italienne.

Citations sur Christine de Pizan[modifier]

Elle entre dans l'état de veuve et choisit, de son plein gré, d'y rester jusqu'à sa mort, alors que son patrimoine était insuffisant pour faire vivre sa famille. Elle avait opté pour la fidélité mais pas pour la facilité. Pour faire face, Christine a décidé de devenir femme de lettres, ce qui était tout à fait exceptionnel en son temps.
  • « Le Moyen Age de Christine de Pizan », Pauline Lecomte, La Nouvelle Revue d'Histoire, nº 58, Janvier-Février 2012, p. 11


Elle est incontestablement le plus grand penseur politique de son temps. La clé de sa pensée politique, c'est la construction de l'État de droit dont Charles V offre l'exemple.
  • « Le Moyen Age de Christine de Pizan », Pauline Lecomte, La Nouvelle Revue d'Histoire, nº 58, Janvier-Février 2012, p. 12


Mais le dernier poème de notre première femme de lettres unit dans la joie et l'espérance les plus belles personnalités féminines de notre Moyen Age.
  • « Le Moyen Age de Christine de Pizan », Pauline Lecomte, La Nouvelle Revue d'Histoire, nº 58, Janvier-Février 2012, p. 13