Christian Mistral

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Christian Mistral est un écrivain et poète québécois, né à Montréal le 3 novembre 1964.

Vamp, 1988[modifier]

Qui blâmerait un chien de mordre dans le danger, le guépard affamé de dévorer une gazelle pour passer la nuit ?
  • Vamp, Christian Mistral, éd. Boréal, 2004, p. 75


Ils ont l'air d'être patients par considération pout toi quand, en fait, ils se foutent tout simplement de ta gueule. Les doux sont un fléau.
  • Vamp, Christian Mistral, éd. Boréal, 2004, p. 83


On ne peut circonvenir le silence ni le mettre en boîte, il pince les nerfs et trahit la présence du danger.
  • Vamp, Christian Mistral, éd. Boréal, 2004, p. 129


Il n'est pas une molécule de matière qui ne soit une proie en puissance pour l'appétit de l'homme, pas un atome à l'abri de ses mâchoires.
  • Vamp, Christian Mistral, éd. Boréal, 2004, p. 190


On ne peut pas improviser une réponse. On cueille le fruit quand il est bien mûr.
  • Vamp, Christian Mistral, éd. Boréal, 2004, p. 202


L'accident a engendré l'homme et l'homme à son tour se nourrit de l'accident, il vit soumis à la dynamique de l'accident.
  • Vamp, Christian Mistral, éd. Boréal, 2004, p. 263


Jusque dans l'acte de pourrir sur place, il y a du mouvement, il y a de la vie.
  • Vamp, Christian Mistral, éd. Boréal, 2004, p. 320


Dire, nommer, informer n'importe plus, seule l'évocation demeure.
  • Vamp, Christian Mistral, éd. Boréal, 2004, p. 330


Vautour, 1990[modifier]

La frayeur manifeste est contagieuse.
  • Vautour, Christian Mistral, éd. Boréal, 2013, p. 19


Tout ce qui louche est rigoureusement, scrupuleusement authentique. Que faire d'autre qu'écrire un livre quand un truc qui ne peut arriver arrive ?
  • Vautour, Christian Mistral, éd. Boréal, 2013, p. 33


Les lieux et les gens, c'est tout un : pas très perfectible.
  • Vautour, Christian Mistral, éd. Boréal, 2013, p. 75


Les anciens cabalistes représentaient le remords par un vautour au cœur transpercé d'une flèche et qui continue néanmoins de voler.
  • Vautour, Christian Mistral, éd. Boréal, 2013, p. 147


Valium, 2000[modifier]

L'anxiété se passe de raisons.
  • Valium, Christian Mistral, éd. Boréal, 2004, p. 11


C'est toujours les inutiles qui enterrent les autres. Ils servent au moins à ça.
  • Valium, Christian Mistral, éd. Boréal, 2004, p. 28


L'écrivain n'est qu'un ouvrier comme un autre, sinon que ses nuits ne lui appartiennent pas et qu'il lui est impossible de laisser le boulot à l'usine.
  • Valium, Christian Mistral, éd. Boréal, 2004, p. 115


Aussitôt que tu l'as bien en main, le bonheur, il s'échappe. La frontière recule. Autrement, comme espèce, on s'épouillerait encore dans des cavernes froides.
  • Valium, Christian Mistral, éd. Boréal, 2004, p. 172


Quand on n'a qu'un seul cul, on ne peut assister à deux mariages.
  • Valium, Christian Mistral, éd. Boréal, 2004, p. 281


La poésie agit mieux en l'absence des poètes.
  • Valium, Christian Mistral, éd. Boréal, 2004, p. 296


Vacuum, 2003[modifier]

Rien ne se perd, rien ne se crée, rien ne se passe.
  • Vacuum, Christian Mistral, éd. Boréal, 2006, p. 136


Prétendre qu'il y a opposition entre la chair et l'esprit, n'est-ce pas entraîner l'homme dans une guerre sans fin avec lui-même ?
  • Vacuum, Christian Mistral, éd. Boréal, 2006, p. 161


L'association d'idées est un processus mystérieux, automatique et primesautier; si l'on ne prend garde de l'observer en action tout en le documentant, on peut très bien se retrouver quelque part sans savoir d'où l'on est partie.
  • Vacuum, Christian Mistral, éd. Boréal, 2006, p. 162


Un homme n'est rien sans une tribu, sinon un homme, mais rien de plus...
  • Vacuum, Christian Mistral, éd. Boréal, 2006, p. 217



Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :