Chris Marker

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Chris Marker est un cinéaste et vidéaste français né le 29 juillet 1921 à Neuilly-sur-Seine et mort le 29 juillet 2012.

Citations[modifier]

Citations de Chris Marker[modifier]

Mourir est tout au plus l'antonyme de naître. L'antonyme de vivre reste à trouver.
  • Le Cœur Net (1949), Chris Marker, éd. La Guilde du Livre, 1960, partie 2, chap. IV, p. 158


Quand les hommes sont morts, ils entrent dans l’histoire. Quand les statues sont mortes, elles entrent dans l’art. Cette botanique de la mort, c’est ce que nous appelons la Culture.
  • Les Statues meurent aussi (1953), Chris Marker, éd. Le Seuil, 1961, p. 9


Au fond de ce voyage, il y a l'amitié humaine. Le reste est silence.
  • Coréennes, Chris Marker, éd. Le Seuil, 1959, p. 138


Rien ne distingue les souvenirs des autres moments : ce n’est que plus tard qu’ils se font reconnaître, à leurs cicatrices.
  • La Jetée (1962), Chris Marker, éd. L'Avant-scène cinéma no38, juin 1964, p. 23


Les hommes se sont toujours sus mortels, et ils en ont même tiré des façons inédites de rire et de chanter. Est-ce parce que la beauté est mortelle et qu’aimer un être, c’est aimer le passage d’un être ? Les hommes ont inventé la naphtaline de la beauté. Cela s’appelle l’Art.
  • ., Le Joli mai (1962), écrit par Chris Marker


La photo, c'est la chasse. C'est l'instinct de chasse sans l'envie de tuer. C'est la chasse des anges… On traque, on vise, on tire et clac ! au lieu d'un mort, on fait un éternel.
  • Commentaires 2, Chris Marker, éd. Le Seuil, 1967, p. 87


Toutes les femmes détiennent une petite racine d'indestructibilité, et le travail des hommes a toujours été de faire en sorte qu'elles s'en aperçoivent le plus tard possible.
  • « Sans soleil », Chris Marker, Trafic, nº 6, 1993, p. 85


Les jeux vidéo sont la première phase du plan d'assistance des machines à l'espèce humaine, le seul plan qui offre un avenir à l'intelligence. Pour le moment, l’indépassable philosophie de notre temps est contenue dans le Pac-Man [...] Peut-être parce qu’il est la plus parfaite métaphore graphique de la condition humaine. Il représente à leur juste dose les rapports de force entre l’individu et l’environnement, et il nous annonce sobrement que s’il y a quelque honneur à livrer le plus grand nombre d’assauts victorieux, au bout du compte ça finit toujours mal.
  • « Sans soleil », Chris Marker, Trafic, nº 6, 1993, p. 89


Nous avons maintenant les outils, et c'est tout à fait nouveau, pour faire un cinéma intimiste, personnel. Faire des films seul, dans un face à face avec soi-même, comme travaille un peintre ou un écrivain, n'est plus désormais une pratique uniquement expérimentale. [But we possess the wherewithal - and this is someting (sic) new - for intimate, solitary film-making. The process of making films in communion with oneself, the way a painter works or a writer, need not now be solely experimental.]
  • « Entretien avec Dolores Walfisch », Chris Marker, The Berkeley Lantern, novembre 1996, p. .


À toujours préférer les femmes, je suis sans doute injuste envers les hommes. Mais c'est votre faute, les garçons, après tout. Vous étiez trop, vous étiez partout. Au lycée, à l'armée, en prison, dans tous les métiers que j'ai traversés, vous étiez toujours là, il n'y en avait que pour vous, avec vos egos dilatés, vos gueules inachevées et vos jeux puérils de pouvoir. Et c'est sous forme de petites filles du Dimanche, d'élèves du Cours Secondaire, d'AFATs et de WACs, de visiteuses et de passantes que je retrouvais avec soulagement l'autre espèce, celle que j'avais découverte dès l'école, cette autre race: cela avait la peau douce, une voix comme de la musique et à part les chats, rien n'était plus agréable à regarder...
  • ., Immemory (1997), écrit par Chris Marker


Le hasard a des intuitions qu'il ne faut pas prendre pour des coïncidences.
  • Exposition L'Image d'après, Chris Marker, éd. La Cinémathèque française, 2007, p. .


À propos de Chris Marker[modifier]

Chris Marker me paraît un personnage fascinant, à ma connaissance unique au monde. Je ne connais personne qui puisse avoir à la fois ce sens des problèmes politiques contemporains, ce goût du beau, cette espèce de joie devant la culture et devant l'art, cet humour ; et qui arrive, lorsqu'il fait un film à ne se séparer d'aucune de ces tendances.

Alain Resnais dans

  • « Entretien avec Alain Resnais », Guy Gauthier, Image et Son, nº 161-162, avril-mai 1963, p. 53


Chris Marker, c'est un peu le plus célèbre des cinéastes inconnus [Chris Marker, the best known author of unknown works]

Carton de Leila Attacks (2006), repris dans

  • Theorème 6, Philippe Dubois, éd. Presses Sorbonne Nouvelle, 2006, p. 6


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :