Cheikh Anta Diop

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Cheikh Anta Diop (né le à Thieytou (Sénégal) - mort le à Dakar) est un historien, anthropologue, et militant politique sénégalais.

L'Unité culturelle de l'Afrique noire, 1959[modifier]

On peut devenir père sans le concours d'une mère.
  • L'Unité culturelle de L'Afrique noire, Cheikh Anta Diop, éd. Présence africaine, 1959  (ISBN 978-2-7087-0406-0), chap. 1, p. 13


La langue peut contenir certains termes désignant des plantes sans que le peuple qui la parle les cultive.
  • L'Unité culturelle de L'Afrique noire, Cheikh Anta Diop, éd. Présence africaine, 1959  (ISBN 978-2-7087-0406-0), chap. 2, p. 33


Dans le système matriacat à l'état pur on n'hérite pas de son père ; on hérite de son oncle maternel et on épouse sa fille afin que celle-ci ne soit pas tout à fait déshéritée.
  • L'Unité culturelle de L'Afrique noire, Cheikh Anta Diop, éd. Présence africaine, 1959  (ISBN 978-2-7087-0406-0), chap. 2, p. 35


Si l'on veut qu'un problème des sciences humaines soit insoluble, il suffit de le poser à partir de l'océan.
  • L'Unité culturelle de L'Afrique noire, Cheikh Anta Diop, éd. Présence africaine, 1959  (ISBN 978-2-7087-0406-0), chap. 2, p. 37


On est ce qu'est sa mère, on n'est qu'à moitié ce qu'est son père.
  • L'Unité culturelle de L'Afrique noire, Cheikh Anta Diop, éd. Présence africaine, 1959  (ISBN 978-2-7087-0406-0), chap. 2, p. 38


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :