Charles-Maurice de Talleyrand-Périgord

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Charles-Maurice de Talleyrand-Périgord.

Charles-Maurice de Talleyrand-Périgord, communément nommé Talleyrand, est un homme politique et diplomate français, né le 2 février 1754 à Paris, mort dans cette même ville le 17 mai 1838.

Les mémoires[modifier]

La fixité dans les natures composées tient à leur souplesse.

Correspondance du Prince de Talleyrand et du Roi Louis XVIII[modifier]

à propos de la trahison :

Sire, c'est là une question de date
  • « Correspondance inédite du Prince de Talleyrand et du Roi Louis XVIII », Charles-Maurice de Talleyrand-Périgord, E.Plon, 1881, p. 22
(pdf p.51/52, (p.22 dans l'œuvre citée))

(La citation littérale se trouve dans l'œuvre d'André Thérive).

Citations rapportées[modifier]

Je n'ignore point la résistance qu'oppose la routine, cet ennemi aveugle et opiniâtre du bien qu'on lui présente, tant qu'il porte le caractère de la nouveauté ; je sais avec quelle persévérance elle se replie sans cesse sur elle-même pour perpétuer son empire.


Le champagne est le vin de la civilisation.
  • (fr) Petit Futé Amateur de champagne, Petit Futé, éd. Nouvelles éditions de l'université, 2014  (ISBN 978-2746969162), p. 48


Citations sur Talleyrand[modifier]

Pour lui, un État n'est fort que s'il admet l'intrusion du temps dans son organisation. Il est depuis toujours partisan d'une monarchie constitutionnelle, c'est un légitimiste qui croit à la mixité de la légitimité monarchique : l'opinion, l'histoire et l'hérédité. Par ailleurs, à ses yeux, un État n'est grand, alors même qu'il est en position de force dans une négociation, que s'il est capable de ne pas humilier l'adversaire. Ces deux axiomes de politique intérieure et de politique internationale sont les siens avant 1789. S'il reste fidèle à quelque chose, c'est bien à cela. Les régimes passent mais les idées de Talleyrand demeurent.

  • « Une réhabilitation de Talleyrand, Emmanuel de Waresquiel », Pauline Lecomte, La Nouvelle Revue d'Histoire, nº 53, mars-avril 2011, p. 11


Il est de ceux qui n'abdiquent jamais, quitte à suivre un fil qui ne correspond pas à ses idées. Il considère qu'il faut « en être » afin de pouvoir, à un moment donné, influer dans le bon sens sur le cours des événements politiques.

  • « Une réhabilitation de Talleyrand, Emmanuel de Waresquiel », Pauline Lecomte, La Nouvelle Revue d'Histoire, nº 53, mars-avril 2011, p. 12


Signature


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :