Carlos Fuentes

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Carlos Fuentes

Carlos Fuentes Macías, né à Panama le 11 novembre 1928 et mort le 15 mai 2012 à Mexico, est un écrivain et essayiste mexicain.

Citations[modifier]

C’est le siècle des lumières scientifiques et des ombres politiques, le règne universel de la technologie, mais aussi de la violence, de la crise des idéologies.
  • À propos du XXe siècle.
  • « Entretien avec Carlos Fuentes », Fernando Ainsa, Le Courrier de l’UNESCO (ISSN 0304-3118), nº 1, janvier 1992, p. 9


En Amérique latine, nous parvenons tant bien que mal à vivre et concevoir un monde où les valeurs, au lieu d’être étouffées dans le choc des contraires, s’exaltent dans la vigueur communicative d’une réalité multiculturelle.
  • « Entretien avec Carlos Fuentes », Fernando Ainsa, Le Courrier de l’UNESCO (ISSN 0304-3118), nº 1, janvier 1992, p. 9


Les mythes ne sont pas un obstacle au développement, car le mythe devenu matériau littéraire est un instrument idéal pour réaliser quelque chose d’essentiel : imaginer le passé. C’est là la fonction du romancier, alors que celle de l’historien consiste à essayer de le reconstituer fidèlement.
  • « Entretien avec Carlos Fuentes », Fernando Ainsa, Le Courrier de l’UNESCO (ISSN 0304-3118), nº 1, janvier 1992, p. 10


Le bonheur et l’histoire coïncident rarement. Ne nous leurrons pas, mais ne désarmons pas non plus. Il faut défendre et faire fructifier la vie et les valeurs qui lui donnent son prix : l’art et l’amour, la solidarité et la culture. Et ce n’est pas parce que nous ne savons pas si nous réussirons, qu’il nous faut renoncer à essayer.
  • « Entretien avec Carlos Fuentes », Fernando Ainsa, Le Courrier de l’UNESCO (ISSN 0304-3118), nº 1, janvier 1992, p. 11


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :