Boubou Hama

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Boubou Hama, né en et mort le , est un poète, philosophe, historien, homme de lettres et homme politique nigérien. Il fut Président de l'Assemblée nationale du Niger de 1958 à 1974 et remporta le Grand prix littéraire de l'Afrique noire en 1970.

Contes et légendes du Niger, 1976[modifier]

La langue de la femme est celle de la vipère. Elle est venimeuse.
  • Contes et légendes du Niger, Boubou Hama, éd. Présence africaine, 1976  (ISBN 2-7087-0330-7), t. 6, p. 14


L'amour et la charité sont les meilleurs talismans qui préservent des malheurs de la vie.
  • Contes et légendes du Niger, Boubou Hama, éd. Présence africaine, 1976  (ISBN 2-7087-0330-7), t. 6, p. 44


La vérité n'est plus séduisante… le mensonge, triomphant, conduit en maître les affaires du monde.
  • Contes et légendes du Niger, Boubou Hama, éd. Présence africaine, 1976  (ISBN 2-7087-0330-7), t. 6, p. 65


Si la mendicité est vile, l'égoïsme qui a enfanté l'avarice est le pire des maux dont souffre l'humanité.
  • Contes et légendes du Niger, Boubou Hama, éd. Présence africaine, 1976  (ISBN 2-7087-0330-7), t. 6, p. 82


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :