Bernard de Clairvaux

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Représentation de Bernard de Clairvaux dans une lettrine ornant un manuscrit de La Légende dorée, vers 1267-1276.

Bernard de Clairvaux (1090-1153) est un religieux catholique français. Fondateur de l’ordre cistercien et théologien, il a été canonisé en 1174 et déclaré docteur de l’Église en 1830.

Citations[modifier]

L’ingratitude est un vent brûlant qui déssèche pour soi la source de la bonté, la rosée de la miséricorde, les fleuves de la grâce.
  • (la) Ingratitudo ventus urens, siccans sibi fontem pietatis, rorem misericordiæ, fluenta gratiæ.
  • Œuvres complètes de saint Bernard, Bernard de Clairvaux (trad. Alfred-Louis Charpentier), éd. Librairie Louis Vivès, 1867, t. 4, partie Sermons de saint Bernard, abbé de Clairvaux, sur le Cantique des cantiques, Sermon LI. L’Épouse demande que les fruits des bonnes œuvres soient aussi nombreux que les fleurs, et aussi abondants que les parfums de l’espérance. De l’espérance et de la crainte, p. 396


[…] il faut persuader la foi, au lieu de l’imposer par la violence. Quoiqu’il serait mieux sans doute qu’ils [les hérétiques] fussent punis par l’épée de celui qui ne la porte pas en vain, que de souffrir qu’ils en entraînassent d’autres dans leurs erreurs.
  • (la) […] fides suadenda est, non imponenda. Quamquam melius procul dubio gladio coercentur, illius videlicet qui non sine causa gladium portat, quam in suum errorem multos trajicere permittantur.
  • Œuvres complètes de saint Bernard, Bernard de Clairvaux (trad. Alfred-Louis Charpentier), éd. Librairie Louis Vivès, 1867, t. 4, partie Sermons de saint Bernard, abbé de Clairvaux, sur le Cantique des cantiques, Sermon LXVI. Erreur des hérétiques touchant le mariage, le baptême des enfants, le purgatoire, les prières pour les défunts, l’invocation des saints, p. 479-480


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :