Bernard Wolfe

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Bernard Wolfe (28 août 1915 - 1985) était un écrivain de science-fiction américain. Il était aussi un psychologue diplômé de Yale et journaliste.

Limbo, 1952[modifier]

Peut-être l'amour est-il réservé aux fous.
  • Limbo, Bernard Wolfe (trad. Alex Grall), éd. Librairie Générale Française, 2001, p. 34


Un homme ne trouve sa personnalité qu'en appartenant à son village.
  • Limbo, Bernard Wolfe (trad. Alex Grall), éd. Librairie Générale Française, 2001, p. 36


Il est indéniable que la rivière fait rage là où son cours est le plus contrarié.
  • Limbo, Bernard Wolfe (trad. Alex Grall), éd. Librairie Générale Française, 2001, p. 62


Les gens qui dorment ne créent pas l'Histoire, ils la bâillent.
  • Limbo, Bernard Wolfe (trad. Alex Grall), éd. Librairie Générale Française, 2001, p. 68


Le sommeil détruit l'homme aussi sûrement que la guerre.
  • Limbo, Bernard Wolfe (trad. Alex Grall), éd. Librairie Générale Française, 2001, p. 87


Un homme qui fuit son village n'est pas plus libre que celui qui y demeure et en subit les lois. L'un et l'autre sont soumis à des contraintes.
  • Limbo, Bernard Wolfe (trad. Alex Grall), éd. Librairie Générale Française, 2001, p. 89


Ce ne sont pas les hommes âgés qui font les guerres.
  • Limbo, Bernard Wolfe (trad. Alex Grall), éd. Librairie Générale Française, 2001, p. 98


...l'homme a toujours confondu ses mots avec les réalités.
  • Limbo, Bernard Wolfe (trad. Alex Grall), éd. Librairie Générale Française, 2001, p. 178


C'est l'esprit qui dicte ce que l'œil voit.
  • Limbo, Bernard Wolfe (trad. Alex Grall), éd. Librairie Générale Française, 2001, p. 181


Que, sans perspective ou dans une mauvaise perspective, l'œil ne voit que des mirages.
  • Limbo, Bernard Wolfe (trad. Alex Grall), éd. Librairie Générale Française, 2001, p. 183


On ne court pas parce qu'on a peur mais on a peur parce qu'on court.
  • Limbo, Bernard Wolfe (trad. Alex Grall), éd. Librairie Générale Française, 2001, p. 185


Un homme doit d'abord justifier sa propre existence. Il doit être debout, pour cela.
  • Limbo, Bernard Wolfe (trad. Alex Grall), éd. Librairie Générale Française, 2001, p. 201


Une rose sentirait toujours aussi bon si elle portait un autre nom !
  • Limbo, Bernard Wolfe (trad. Alex Grall), éd. Librairie Générale Française, 2001, p. 202


La science propose, la politique dispose.
  • Limbo, Bernard Wolfe (trad. Alex Grall), éd. Librairie Générale Française, 2001, p. 315


L'homme bien plus qu'un fabricant d'outils, de concepts et de discours, est un fabricant de systèmes.
  • Limbo, Bernard Wolfe (trad. Alex Grall), éd. Librairie Générale Française, 2001, p. 321


Bien sûr, depuis longtemps, la science a cessé de parler des lois de la nature pour adopter l'idée de probabilité, mais dès qu'on s'occupe du probable, on n'échappe pas à l'improbable.
  • Limbo, Bernard Wolfe (trad. Alex Grall), éd. Librairie Générale Française, 2001, p. 322


Un homme est toujours révolté par une caricature brutale de lui-même.
  • Limbo, Bernard Wolfe (trad. Alex Grall), éd. Librairie Générale Française, 2001, p. 345


Il arrive qu'un homme soit choisit comme véhicule de quelque chose de plus grand que lui...
  • Limbo, Bernard Wolfe (trad. Alex Grall), éd. Librairie Générale Française, 2001, p. 373


Il n'y a qu'une chose dans l'homme qui ne soit pas à la portée de l'animal : le rire.
  • Limbo, Bernard Wolfe (trad. Alex Grall), éd. Librairie Générale Française, 2001, p. 413

Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :