Bernard Fesquet

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Bernard Fesquet, né le 2 août 1948 à Lansargues, est un raseteur, tourneur et responsable de fédération sportive français. Il a notamment été président de l'Association des raseteurs de 1981 à 1989, puis président de la Fédération française de la course camarguaise (FFCC) de 1989 à 1991.

Citations[modifier]

Les gens ont déjà oublié la sixième semaine de congés.
  • Interview par Bernard Dumarcher, novembre 1986, dans La Bouvino de novembre 1986, paru La Bouvino, Bernard Dumarcher.


Dans toute réforme, il faut savoir y aller petit à petit.
  • Interview par Bernard Dumarcher, novembre 1986, dans La Bouvino de novembre 1986, paru La Bouvino, Bernard Dumarcher.


On m'a élu [président de l'Association des raseteurs] alors que j'étais dans une salle en bas du café à Saint-Gilles, alors que la réunion se tenait en haut et qu'il n'y avait pas assez de place pour tout le monde. Il y en a un qui a crié « Bernard Fesquet, Bernard Fesquet ! ». Je croyais que j'avais oublié de payer quelque chose [...]. C'est alors qu'on m'a dit « tu vas être président ! ». Je n'avais jamais voulu être président. Il paraît que ce jour-là il n'y avait que moi...
  • Interview par Bernard Dumarcher, novembre 1986, dans La Bouvino de novembre 1986, paru La Bouvino, Bernard Dumarcher.


J'aurai pu travailler tout ma vie, je ne serais jamais arrivé à la cheville de [Christian] Chomel.
  • Interview par Bernard Dumarcher, novembre 1986, dans La Bouvino de novembre 1986, paru La Bouvino, Bernard Dumarcher.


On ne vient pas aux taureaux comme on fait du tennis !
  • Interview par Bernard Dumarcher, novembre 1986, dans La Bouvino de novembre 1986, paru La Bouvino, Bernard Dumarcher.


Les meilleurs tourneurs sont avec les meilleurs raseteurs.
  • Interview par Bernard Dumarcher, novembre 1986, dans La Bouvino de novembre 1986, paru La Bouvino, Bernard Dumarcher.


Faire partie d'une fédération, c'est faire abstraction de son club taurin, de sa localité et des gens qui vous ont mis en avant.
  • Interview par Bernard Dumarcher, novembre 1986, dans La Bouvino de novembre 1986, paru La Bouvino, Bernard Dumarcher.


S'il n'y avait pas la passion, il y aurait longtemps que j'aurais abandonné.
  • Interview par Bernard Dumarcher, novembre 1986, dans La Bouvino de novembre 1986, paru La Bouvino, Bernard Dumarcher.


Je crois que [la course camarguaise] a encore de belles pages à tourner.
  • Interview par Bernard Dumarcher, novembre 1986, dans La Bouvino de novembre 1986, paru La Bouvino, Bernard Dumarcher.


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :