Babylon 5

Citations « Babylon 5 » sur Wikiquote, le recueil de citations libre
Aller à : navigation, rechercher

Babylon 5 est une série télévisée américaine de science-fiction créée par J. Michael Straczynski.
Elle a reçu le prix Hugo en 1996 (épisode « La venue des Ombres ») et en 1997 (épisode « La fin des rêves »).

Liste des épisodes[modifier]

Saison 1 Saison 2 Saison 3 Saison 4 Saison 5
1x00 - Premier contact Vorlon
1x01 - L'attaque des Narns 2x01 - Nouveau départ 3x01 - L’Étoile Céleste 4x01 - L'heure du loup 5x01 - Pas de compromis
1x02 - Le chasseur d'âmes 2x02 - Révélations 3x02 - Convictions 4x02 - À la recherche de M. Garibaldi 5x02 - La longue nuit de Londo
1x03 - Le dossier pourpre 2x03 - La géométrie des ombres 3x03 - Au cœur du conflit 4x03 - Préparatifs de guerre 5x03 - L'animal idéal
1x04 - L'infection 2x04 - Une étoile éloignée 3x04 - Les jardins de Gethsemani 4x04 - Chute libre vers l'apothéose 5x04 - un point de vue personnel
1x05 - Le parlement des rêves 2x05 - L'ennemi du passé 3x05 - Les voix de l'autorité 4x05 - Une nuit d'attente 5x05 - Meurtres à la chaîne
1x06 - Guerre mentale 2x06 - L'espion 3x06 - Dépendance 4x06 - L'épreuve du feu 5x06 - Relations étranges
1x07 - Leçon de tolérance 2x07 - Compagnons d'âme 3x07 - Exogénèse 4x07 - Guerre psychologique 5x07 - Secrets de l'âme
1x08 - Souvenirs mystérieux 2x08 - Les télépathes de l'ombre 3x08 - Message terrestre 4x08 - L'illusion de la vérité 5x08 - Le jour des morts
1x09 - La brute 2x09 - La venue des Ombres 3x09 - Point de non retour 4x09 - Le pardon 5x09 - La révolte des télépathes
1x10 - Les élus de Dieu 2x10 - Les troufions 3x10 - La fin des rêves 4x10 - À la poursuite de Mars 5x10 - Le crépuscule des télépathes
1x11 - Le complot 2x11 - Seul dans la nuit 3x11 - Renaissances 4x11 - Lignes de communication 5x11 - La renaissance du phénix
1x12 - La grève des dockers 2x12 - Sacrifices 3x12 - Le secret de Vir 4x12 - Conflit d'intérêts 5x12 - Au bord de l'abîme
1x13 - Symboles et présages 2x13 - La traque 3x13 - Le chevalier de la Table Ronde 4x13 - Leurres et rumeurs 5x13 - Le Corps est le père, le Corps est la mère
1x14 - Combat interstellaire 2x14 - Mentir pour l'honneur 3x14 - Vaisseau de larmes 4x14 - Moments de transition 5x14 - Méditation en apesanteur
1x15 - Le Saint-Graal 2x15 - Reportage 3x15 - Le temps est venu 4x15 - Ni reddition, ni retraite 5x15 - La montée des ténèbres
1x16 - Le rival 2x16 - Dans l'ombre de Z'ha'dum 3x16 - La guerre sans fin (Partie 1) 4x16 - Le pouvoir absolu 5x16 - La flamme de la vie
1x17 - Héritages 2x17 - Le duel 3x17 - La guerre sans fin (Partie 2) 4x17 - La face cachée de l'ennemi 5x17 - Guerre et ombre
1x18 - Une voix dans l'espace (Partie 1) 2x18 - Le châtiment divin 3x18 - Le cheminement 4x18 - Fractions temporelles 5x18 - La chute de Centauri Premier
1x19 - Une voix dans l'espace (Partie 2) 2x19 - Examens de confiance 3x19 - Le secteur Gris 17 ne répond plus 4x19 - Entre les ténèbres et la lumière 5x19 - La spirale infernale
1x20 - Babylon 4, le vaisseau fantôme 2x20 - L'armée de lumière 3x20 - Mélodie œcuménique 4x20 - Jusqu'à la victoire finale 5x20 - Préparatifs de départ
1x21 - Une faute habilement rachetée 2x21 - L'inquisiteur 3x21 - Instants décisifs 4x21 - La nouvelle Alliance 5x21 - Le grand départ
1x22 - Chrysalide 2x22 - Crépuscule 3x22 - Z'ha'dum 4x22 - L'effondrement d'un mythe 5x22 - L'aube du crépuscule

Citations récurrentes[modifier]

La compréhension est une lame à triple tranchant : votre côté, leur côté, et la vérité.

  • (en) Understanding is a three-edged sword : your side, their side, and the truth.
  • Proverbe Vorlon.
  • Ardwight Chamberlain (voix de Kosh), Babylon 5, saison 1, épisode 9 « La brute », écrit par Lawrence G. DiTillio.


Nous sommes tous Kosh.

  • Phrase récurrente des Vorlons, notamment de l'Ambassadeur Kosh Naranek.
  • Ardwight Chamberlain (voix de Kosh), Babylon 5, saison 3, épisode 18 « Le cheminement », écrit par J. Michael Straczynski.


Qui êtes vous ?

  • Question récurrente des Vorlons.
  • Ardwight Chamberlain (voix de Kosh), Babylon 5, saison 4, épisode 6 « L'épreuve du feu », écrit par J. Michael Straczynski.


Que voulez vous ?

  • Question récurrente des Ombres (posée pour la première fois par Morden).
  • Ed Wasser, Babylon 5, saison 1, épisode 13 « Symboles et présages », écrit par J. Michael Straczynski.


Le Corps est la mère, le Corps est le père.

  • (en) The Corps is mother, the Corps is father.
  • Leitmotiv du Corps Psy.
  • Walter Koenig, Babylon 5, saison 5, épisode 13 « Le Corps est le père, le Corps est la mère », écrit par J. Michael Straczynski.


Entil'zha veni !

  • Devise des Rangers que l'on peut traduire par : « Au nom de l'Unique » (« In the name of the One »).
  • (en) To dream in the City of Sorrows (1997), Kathryn M. Drennan, éd. Boxtree, 1997 (ISBN 0-7522-2354-2), p. 333


La série - Citations par épisodes[modifier]

Saison 1 - Symboles et présages (Signs and portents)[modifier]

Introduction à la première saison[modifier]

Sinclair (voix off) : C'était l'aube du troisième âge de l'humanité, 10 ans après la guerre entre les Terriens et les Minbaris.
Le projet Babylon était un rêve qui s'était concrétisé. L'objectif était d'éviter une autre guerre en créant un lieu où humains et extraterrestres cohabiteraient dans le respect de leurs différences. C'était une escale, une seconde maison pour tous, diplomates, affairistes, innovateurs et vagabonds. Des humains et des extraterrestres dans une coque de métal de 2 millions 500 mille tonnes tournoyant seule au coeur des ténèbres. Cet endroit pourrait être dangereux, mais c'était notre ultime espoir de paix.
Voici l'histoire de la dernière station de type Babylon. Nous sommes en 2258. Cette station s'appelle Babylon 5.

  • C'est uniquement dans la V.O. que l'on entend la voix du Commandant Sinclair. En V.F., le personnage est indéterminé.


Épisode 1 - L'attaque des Narns (Midnight on the firing line)[modifier]

Garibaldi : Londo, ma mort cérébral datera de 30 jours avant que je ne crois un Centauri !


Sinclair : Le mieux pour connaître quelqu'un, c'est de le combattre, de le provoquer. C'est là qu'on voit qui il est vraiment.

  • Sinclair cite son père à Ivanova.


Londo : On aurait mieux fait de vous anéantir au moment où on en a eu l'occasion.
G'Kar : Que s'est-il passé ? Vous étiez à cours de petits enfants à exterminer ?


G'KarLondo) : Ecoutez-moi, Ambassadeur ! Vous avez fait votre temps ! Maintenant c'est à notre tour ! Une nuit, vous vous réveillerez et vous sentirez nos dents dans votre cou. Dormez bien, Ambassadeur... d'un sommeil léger.


Kosh : Ils sont seuls. C'est un peuple qui agonise. Nous devrions les laisser disparaître.
Sinclair : Qui ? Les Narns ou les Centauris ?
Kosh : Oui.


LondoSinclair) : Je vous en prie, ne me parlez pas de paix. J'ai dépassé le stade de l'innocence.


Épisode 5 - Le parlement des rêves (The parliament of dreams)[modifier]

G'Kar (chantant) :

J'ai bien l'intention d'appeler ma douce et belle
Afin de prendre de ses nouvelles
J'ai bien l'intention de lui envoyer des fraiches fleurettes
Dès qu'elle reviendra de sa planète.
Oh, combien de beaux poissons s'en vont nageant
Oh, combien de beaux poissons vivent dans le bel océan
J'ai bien l'intention de gagner le coeur de ma tendre aimée
Sitôt que j'aurais terminé... de me sustenter.


Tu'Pari : Êtes-vous l'ambassadeur G'Kar ?
G'Kar : Voici les appartements de l'Ambassadeur G'Kar. Voici la table où se restaure l'Ambassadeur G'Kar. Voici le diner que s'apprête à manger l'Ambassadeur G'Kar. Quelle partie de ce raisonnement vous échappe ?


Épisode 9 - La brute (Deathwalker)[modifier]

KoshTalia) : Vous cherchez un sens ? Alors écoutez la musique, pas la chanson.

  • Ardwight Chamberlain (voix de Kosh), Babylon 5, saison 1, épisode 9 « La brute », écrit par Lawrence G. DiTillio.


Jha'dur : Ainsi va la vie, Sinclair. Les supérieurs contrôlent les inférieurs.

  • Sarah Douglas, Babylon 5, saison 1, épisode 9 « La brute », écrit par Lawrence G. DiTillio.


Jha'dur : Il y a un élément-clé de l'anti-agapique que l'on ne peut synthétiser. Il faut le prélever sur des êtres vivants. Pour que l'un soit immortel, un autre doit mourir !

  • Sarah Douglas, Babylon 5, saison 1, épisode 9 « La brute », écrit par Lawrence G. DiTillio.


Jha'dur (triomphante) : Les milliards que l'on massacrera pour l'immortalité seront la continuation de mon travail !

  • Sarah Douglas, Babylon 5, saison 1, épisode 9 « La brute », écrit par Lawrence G. DiTillio.


Kosh : Vous n'êtes pas prêts pour l'immortalité.

  • Ardwight Chamberlain (voix de Kosh), Babylon 5, saison 1, épisode 9 « La brute », écrit par Lawrence G. DiTillio.


Saison 2 - La venue des ombres (The coming of Shadows)[modifier]

Introduction à la deuxième saison[modifier]

Sheridan (voix off) : Le projet Babylon était notre dernier espoir de paix. Un monde indépendant de huit kilomètres de long, situé en territoire neutre. Un lieu de commerce et de diplomatie pour un quart de million d'humains et d'extra-terrestres. Un joyau étincelant dans l'espace, seul dans la nuit. C'était l'aube du troisième âge de l'humanité, l'année où la Grande Guerre nous a frappés.
Ceci est l'histoire de la dernière station de type Babylon. Nous sommes en 2259. Cette station s'appelle Babylon 5.

  • C'est uniquement dans la V.O. que l'on entend la voix du Capitaine Sheridan. En V.F., le personnage est indéterminé.


Épisode 2 - Révélations (Revelations)[modifier]

Londo : Pourquoi ne pas éliminer tous les Narns de l'univers pendant que vous y êtes ?
Morden : Chaque chose en son temps, Ambassadeur, chaque chose en son temps...


G'Kar : Nous devons prévenir les autres, Na'Toth. Mille ans ont passé et les forces du mal s'apprêtent à ressurgir.


Épisode 8 - Les télépathes de l'ombre (A race through dark places)[modifier]

Litanie de protection mentale des télépathes rebelles :

Marie avait un agnelet
Sa laine était blanche comme la craie
Et partout où Marie allait
Son petit agneau la suivait

  • Plusieurs acteurs, Babylon 5, saison 2, épisode 8 « Les télépathes de l'ombre », écrit par J. Michael Straczynski.


Épisode 16 - Dans l'ombre de Z'ha'dum (In the shadow of Z'ha'dum)[modifier]

KoshSheridan) : Si vous allez à Z'ha'dum, vous mourrez.

  • Ardwight Chamberlain (voix de Kosh), Babylon 5, saison 2, épisode 16 « Dans l'ombre de Z'ha'dum », écrit par J. Michael Straczynski.


Saison 3 - Point de non retour (Point of no return)[modifier]

Introduction à la troisième saison[modifier]

Ivanova (voix off) : Le projet Babylon était notre dernier espoir de paix... Il échoua.
A l'approche de la guerre contre les Ombres, il devint un projet plus ambitieux, notre dernier espoir de victoire.
Nous sommes en 2260 sur la station Babylon 5.


Episode 4 - Les jardins de Gethsémani (Passing Through Gethsemane)[modifier]

Frère TheoSheridan) : Votre Ambassadeur Delenn a une formule magnifique : « La foi peut tout. »

  • (en) « Faith manages. »
  • Louis Turenne, Babylon 5, saison 3, épisode 4 « Les jardins de Gethsémani », écrit par J. Michael Straczynski.


Sheridan : Vous voulez me dire où vous avez appris cette manière de jouer ?
Frère Theo (souriant) : Inspiration divine, je crois.

  • Dialogue à la fin d'une partie d'échecs dans laquelle Frère Theo a battu Sheridan.


Garibaldi : Aucun vaisseau pénétrant l'espace Vorlon n'est jamais revenu.

  • Jerry Doyle, Babylon 5, saison 3, épisode 4 « Les jardins de Gethsémani », écrit par J. Michael Straczynski.


Garibaldi (à propos de Lyta) : Personne n'a jamais pu revenir du monde des Vorlons. Mais elle y est allé et en est revenue comme si elle était partie au coin de la rue. Et aujourd'hui, elle travaille pour Kosh ! Est-ce que quelqu'un dans cette pièce a aussi peur que moi ?

  • Jerry Doyle, Babylon 5, saison 3, épisode 4 « Les jardins de Gethsémani », écrit par J. Michael Straczynski.


Garibaldi : Je préfère "œil pour œil, dent pour dent", Ambassadeur.
Delenn : Vous supporteriez un système qui laisserait tout le monde aveugle et édenté ?
Garibaldi : Non, pas tout le monde. Seulement les méchants.


Londo (agrippant le bras de Lyta) : Lyta Alexander ! Je n'en reviens pas !
Lyta : Je vous suggère d'enlever votre main, ou vous n'en reviendrez plus du tout !


Londo : Lyta, je crois que le Corps Psy est à votre recherche. Ça m'ennuierait beaucoup qu'il vous retrouve.
Lyta : Moi aussi. Parce que je ne fait plus partie du Corps Psy. Ce qui veut dire que je n'obéis plus à leurs lois. Alors si une personne me dénonçait, je la trouverais. Et avant d'être emmenée, j'implanterais un cauchemar affreux dans son esprit, là où personne ne pourrait plus l'enlever. Et cette personne passerait toutes ses nuits, pour le reste de sa vie, à hurler à la mort !
(Lyta s'en va)
Londo : Bien ! Gardez pour vous vos menaces... Des cauchemars... Vue la période que je traverse ces temps-ci, qui s'en soucierait ?


Delenn : Nous ne croyons par en un seul dieu ou en plusieurs dieux ou déesses, mais en fait, nous croyons plutôt que notre âme (...) est non localisable.


Lennier : Si je projette un point de lumière sur le mur, on verra la lueur sur le mur. Mais le mur n'est pas la source de cette lueur. Elle vient d'un endroit différent. En quelque sorte, l'âme est une projection. En réalité, elle n'existe pas plus en nous que la lueur n'existe dans le mur. Mais cette enveloppe est notre seul moyen de la percevoir.


Delenn : Nous pensons que l'univers lui-même est doté d'une conscience et que, grâce à elle, il cherche sa propre signification. Pour cela, il se disperse en particules investissant cette conscience dans chacune des formes de vie. Nous sommes l'univers qui cherche à se comprendre.


Delenn : Pour vous, pourriez-vous dire quel est le moment crucial de votre croyance ? Pas l'histoire, ou les doctrines, mais plutôt le cœur émotionnel.
Frère Edward : Peu avant que notre Seigneur soit crucifié, il a passé la nuit seul aux jardins de Gethsémani. Il savait qu'on viendrait le prendre et, dans un moment de faiblesse, il s'est agenouillé et a prié son père pour qu'il lui épargne la souffrance et la mort qu'il devrait affronter au matin. Cette dernière prière a été vaine et les soldats sont venus à Gethsémani. Mais il n'avait pas à être là quand les soldats sont arrivés. Il aurait pu choisir de s'enfuir pour repousser l'inévitable de plusieurs heures, ou plusieurs jours. Il savait se qui se passerait mais il a choisi de rester, de sacrifier sa propre vie pour la rédemption de nos pêchers. Je pense que ce fut le moment le plus touchant. Et j'ai souvent pensé à cette nuit. En toute honnêteté, j'ignore au fond de moi si j'aurais eu le courage de rester.


Épisode 6 - Dépendance (Dust to dust)[modifier]

G'Kar : Certains d'entre nous doivent être sacrifiés, afin que nous soyons tous sauvés.

Saison 4 - Ni reddition, ni retraite (No surrender, no retreat)[modifier]

Introduction à la quatrième saison[modifier]

Lennier : C'était l'année du feu
Zack : L'année de la destruction
G'Kar : L'année où nous avons repris notre bien
Lyta : C'était l'année de la renaissance
Vir : L'année de la tristesse infinie
Marcus : L'année de la souffrance
Delenn : Et une année de joie
Londo : C'était un âge nouveau
Franklin : C'était la fin de l'histoire
Ivanova : C'était l'année où tout à changé
Garibaldi : L'année : 2261
Sheridan : Le lieu : Babylon 5

Épisode 3 - Préparatifs de guerre (The summoning)[modifier]

Juphar Trkider : Capitaine ? Excusez-nous. Nous croyions que vous étiez mort.
Sheridan : Je l'étais. Mais ça va maintenant.

  • Juphar Trkider est l'Ambassadeur des Drazis.


Épisode 10 - À la poursuite de Mars (Racing Mars)[modifier]

Capitaine Jack :

Lyta avait un Vorlonais
Sa peau était blanche comme la craie
Et partout où Lyta allait
Son petit Vorlon la suivait

  • Ce code de reconnaissance de la Résistance Martienne est une version humoristique de la litanie des télépathes rebelles dans l'épisode 8 de la saison 2 « Les télépathes de l'ombre. »
  • Donovan Scott, Babylon 5, Saison 4, épisode 10 « À la poursuite de Mars », écrit par J. Michael Straczynski.


Saison 5 - La spirale infernale (The wheel of fire)[modifier]

Episode 3 - L'animal idéal (The parangon of animals)[modifier]

Déclaration de principe de l'Alliance Interstellaire :

L'univers s'exprime en plusieurs langues mais d'une seule et même voix.
Ce n'est pas la langue des Narns qui prime, ni celle des Centauris, des Humains ou des Minbaris.


Ce qui prime, c'est la langue de l'espoir, celle qui fait renaître la confiance,
Celle qui redonne des forces et qui nous touche de compassion.
C'est la langue qui nous vient du cœur et du plus profond de notre âme.
Mais c'est toujours la même voix :
La voix de nos ancêtres qui est en nous et qui se fait entendre à travers les âges,
La voix de nos héritiers et des générations à venir.
Depuis toujours, c'est cette même voix qui nous dit: nous sommes Un.


Peu importe la couleur de notre sang et de notre peau,
Peu importe notre monde et notre étoile,
Nous sommes Un.
Quelles que soient nos souffrances, quelles que soient nos défaites,
Quelles que soient nos craintes,
Nous sommes Un.


Nous sommes unis pour défendre la même cause,
Nous sommes d'accord pour reconnaitre cette singulière vérité et cette règle
Que chacun de nous devrait suivre au quotidien: soyons bon envers autrui.


Parce que cette voix nous enrichit,
Elle nous ennoblit et elle nous empêche de sombrer dans les ténèbres.
Nous sommes la voix de l'univers, l'âme de la création,
Le feu qui éclaire et montre la voie d'un meilleur avenir.


Nous sommes Un.

  • Déclaration rédigée et déclamée par G'Kar.
  • Andreas Katsulas, Babylon 5, saison 5, épisode 3 « L'animal idéal », écrit par J. Michael Straczynski.


Les téléfilms[modifier]

Épisode pilote - Premier contact Vorlon (The gathering)[modifier]

Voir le recueil de citations : Episode pilote : Premier contact Vorlon