Béla Bartók

Citations « Béla Bartók » sur Wikiquote, le recueil de citations libre
Aller à : navigation, rechercher

Béla Bartók (Bartók Béla, selon l’usage en hongrois), né le 25 mars 1881 à Nagyszentmiklós en Autriche-Hongrie (aujourd'hui Sânnicolau Mare, soit en français Saint-Nicolas le Grand, en Roumanie), mort le 26 septembre 1945 à New York, est un compositeur hongrois et pianiste. Pionnier de l’ethnomusicologie, il enregistra sur le vif nombre de morceaux de musique folklorique d’Europe de l'Est.

Citations de Bartók[modifier]

[...]Je suis venu à Paris, cette ville divine sans dieu. On ne peut décrire cela, il faut voir combien de beauté,, combien de belles choses il y a ici, au centre du monde.

  • Bela Bartok. Musique de la vie, Philippe A. Autexier., éd. Stock, 1981, p. 25


Pour ce que je connaisse la musique populaire de peuples étrangers, la nôtre se trouve bien supérieure pour ce qui est de sa puissance expressive et de sa variété.

  • Bela Bartok. Musique de la vie, Philippe A. Autexier (éditeur), éd. Stock, 1981, p. 28


Je crois que dans les périodes d'irréligiosité les gens les plus débauchés sont ceux qui seraient devenus de fanatiques prosélytes dans des périodes où la religion domine.

  • Bela Bartok. Musique de la vie, Philippe A. Autexier.(éditeur), éd. Stock, 1981, p. 30


Les déceptions continuelles, dont on peut prévoir que la série sera longue (peut-être aussi longue que ma vie), le prix élevé que l'on doit inévitablement payer pour la plus petite joie savourée, tout cela doit ruiner la sérénité de toute âme entière. Seule une pensée rend une telle vie encore supportable : le sombre et incertain pressentiment que mon art sera peut-être puissamment encouragé et porté en avant par quelque coup du destin, cet art qui ne peut pas atteindre le degré qui correspond aux plus hautes exigences sans influence directe ou indirecte.

  • Bela Bartok. Musique de la vie, Philippe A. Autexier (éditeur), éd. Stock, 1981, p. 67-68


Autres projets: