Aller au contenu

Astrid Lindgren

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Cette page est une ébauche. N'hésitez pas à la modifier en ajoutant des citations admissibles !
Astrid Lindgren vers 1960.

Astrid Lindgren, née Ericsson le 14 novembre 1907 à Vimmerby en Suède et morte le 28 janvier 2002 à Stockholm, est une romancière suédoise, auteure d'ouvrages pour enfants et scénariste. Elle est connue à travers le monde pour avoir créé les personnages Fifi Brindacier, Zozo la tornade ou Karlsson på taket.

Citations[modifier]

Propos publics[modifier]

L'avenir du monde se décide dans les chambres des enfants, rien n'est plus certain que cela.
  • Astrid Lindgren en 1952.
  • « Astrid Lindgren, l’effificace », Astrid Lindgren, citée par Claire Devarrieux, Libération, 5 juin 2019 (lire en ligne)


Je ne sais pas s'il y a besoin de trucs, ou alors, le seul truc, c'est de bien se souvenir de son enfance.
  • Aux gens qui lui demandent des conseils pour écrire de la littérature de jeunesse.
  • « Astrid Lindgren, l’effificace », Astrid Lindgren, citée par Claire Devarrieux, Libération, 5 juin 2019 (lire en ligne)


Tant que je travaille encore comme d'habitude, tant que je suis en bonne santé, tant que je peux courir cent mètres sans être particulièrement essoufflée, alors je refuse de me sentir vieille.
  • Propos tenus en 1976.
  • « Astrid Lindgren, l’effificace », Astrid Lindgren, citée par Claire Devarrieux, Libération, 5 juin 2019 (lire en ligne)


Je vais te dire une chose : j'ai peur de l'argent, je ne veux pas d'argent, je ne veux pas un tas de trucs et de biens, je ne veux pas du pouvoir qu'apporte l'argent, car il corrompt autant que le pouvoir politique. Mais je pense que personne, qui que ce soit, ne doit avoir besoin de voler pour avoir de quoi payer ses impôts.
  • Lettre à une amie.
  • « Astrid Lindgren, l’effificace », Astrid Lindgren, citée par Claire Devarrieux, Libération, 5 juin 2019 (lire en ligne)


Citations au sujet d'Astrid Lindgren[modifier]

la grand-mère "morale" de la Suède.
  • Alain Gnaedig, second traducteur de Fifi Brindacier.
  • « Astrid Lindgren, l’effificace », Alain Gnaedig, cité par Claire Devarrieux, Libération, 5 juin 2019 (lire en ligne)


Elle a longtemps souffert d’une très mauvaise traduction française de Fifi Brindacier, pro­voquant la colère, à juste titre, des universitaires suédois.
  • « « Nous, les enfants de l’archipel » : le grand roman d’Astrid Lindgren », Alain Gnaedig, cité par Raphaële Botte, Le Monde, 9 juillet 2022 (lire en ligne)


Elle a l'air de la femme d'affaires efficace qu'elle est en réalité, assez grande, mince, blonde, avec le rire facile. Mais ce qui frappe lorsque l'on parle avec elle, c'est sa franchise incroyable.
  • Un journaliste en 1949.
  • « Astrid Lindgren, l’effificace », Un journaliste, cité par Claire Devarrieux, Libération, 5 juin 2019 (lire en ligne)


Liens externes[modifier]

Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :