Arthur Rubinstein

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libre.
Aller à : navigation, rechercher
Arthur Rubinstein 1.jpg

Arthur Rubinstein (28 janvier 188720 décembre 1982) est un pianiste polonais naturalisé américain.

À propos de la musique[modifier]

[Il ne faut] jamais jouer de la musique qui oblige [l'interprète] à rechercher sa signification. Une musique doit avant tout parler, avant même qu'on puisse commencer à la restituer. [...] J'essaie de transmettre ce que [Chopin, par exemple,] me dit : il ne peut pas le dire directement au public. Il a besoin de moi !


À propos de sa vie personnelle[modifier]

Jacques Chancel : « Croyez-vous à l'au-delà ? » - Rubinstein : « Non, mais ça me ferait une bonne surprise ! »

  • Arthur Rubinstein, 1977, dans l'émission de télévision française "Le Grand Échiquier".


On dit de moi que quand j'étais jeune, je divisais mon temps impartialement entre le vin, les femmes et la musique. Je réfute catégoriquement cela. Quatre-vingt-dix pour cent de mes centres d'intérêt étaient les femmes !

  • (en) It is said of me that when I was young I divided my time impartially among wine, women and song. I deny this categorically. Ninety percent of my interests were women !
  • Arthur Rubinstein, 1973, dans (en) My Young Years, New York, Alfred A. Knopf (ISBN 0-394-46890-2) .


[...] La vie ne donne rien [de plus], que ce qu'elle donne ; [il] ne faut pas attendre un miracle continuel.[...] Et la vie, qui me donne quand même des choses merveilleuses et qu'on ne peut pas me prendre : on ne peut pas me prendre ma musique, on ne peut pas me prendre mes idées, on ne peut pas me prendre mon amour, on ne peut pas me prendre les fleurs que je vois ou que j'imagine même, la beauté des arts, des peintures, des choses, l'imagination, les rêves ; tout ce que la vie nous donne, sans aucun effort, sans dépense : c'est à nous ! D'un autre côté, évidemment, il y a des difficultés, [...] mais ce sont toutes des contraintes presque nécessaires pour sentir le bonheur.

  • Arthur Rubinstein, 26 novembre 1973, dans l'émission française de Jean Dumur et Guy Ackermann, En direct avec..


Autres citations[modifier]