Arlette Laguiller

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Arlette Laguiller (2007).

Arlette Laguiller (née le 18 mars 1940), porte-parole de l'organisation trotskiste française Lutte ouvrière, s'est présentée six fois aux élections présidentielles entre 1974 et 2007.

Sur le stalinisme[modifier]

Quant à critiquer les épouvantables tares du régime stalinien, j'appartiens à un courant qui a combattu le stalinisme dans ses prémisses, qui a toujours dénoncé la dictature de Staline et de ses successeurs, y compris quand toute une partie des gens qui aujourd'hui font profession de dénoncer les « crimes du communisme » encensaient les maîtres du Kremlin et justifiaient ou taisaient leurs crimes.
  • Mon communisme, Arlette Laguiller, éd. Plon, 2002  (ISBN 2-259-19607-1), chap. Introduction, p. 8


La découverte des critiques de Trotski envers le régime stalinien, ses condamnations de son système politique en même temps que son soutien aux acquis qu'avait permis la révolution, ont constitué pour moi une véritable révélation, parce qu'elles m'ont enfin permis de comprendre ce qu'il y avait de contradictoire entre les idéaux communistes d'une part, et ce que je pouvais savoir — ou pressentir — de la réalité de l'URSS et des pays de l'Europe de l'Est d'autre part.
  • C'est toute ma vie, Arlette Laguiller, éd. Plon, 1996  (ISBN 2-259-18340-9), chap. 5 Trotskiste, p. 63


Son programme fondamental[modifier]

La seule solution conforme à la raison et à l'intérêt du plus grand nombre est la socialisation des grands moyens de production, l'organisation de la production en fonction des besoins des hommes et non plus du profit individuel, la disparition des États nationaux et des frontières qui les séparent, leur remplacement par une confédération universelle des nations qui pourra mettre à la disposition de tous les peuples, de tous les hommes, toutes les ressources de la planète, tous les moyens de la science et de la technique. Ce serait en outre la seule manière de rendre justice à tous ces peuples que le capitalisme occidental a opprimés, pillés pendant des siècles.
  • C'est toute ma vie, Arlette Laguiller, éd. Plon, 1996  (ISBN 2-259-18340-9), chap. 14 ...Et demain, l'Internationale sera le genre humain, p. 214


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :