Argot

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Littérature[modifier]

Essai[modifier]

Benjamin Péret[modifier]

De nos jours et dans les sociétés les plus évoluées, il serait aisé de voir se reconstituer sous nos yeux un langage poétique, non dans les couches supérieures de la population, mais parmi les parias et les hors-la-loi : l’argot. Il révèle chez les masses qui le créent et l’utilisent un besoin inconscient de poésie que ne satisfait plus la langue des autres classes et une hostilité élémentaire et latente contre ces classes. Il montre encore une tendance parmi les travailleurs qui, en France, possèdent tous un argot professionnel, à la constitution d’un corps social distinct possédant sa propre langue, ses mœurs, coutumes et morale. De l’argot de ces classes déshéritées surgissent constamment des mots nouveaux et cet argot répète, peut-être, à un échelon supérieur, tout le processus de développement du langage une fois qu’il a satisfait aux premiers besoins des hommes .
  • Anthologie des mythes, légendes et contes populaires d’Amérique, Benjamin Péret, éd. Albin Michel, 1960, p. 11