Antoine-Vincent Arnault

Citations « Antoine-Vincent Arnault » sur Wikiquote, le recueil de citations libre
Aller à : navigation, rechercher
Antoine-Vincent Arnault.jpg

Antoine-Vincent Arnault, né le 1er janvier 1766 à Paris et mort le 16 septembre 1834 à Goderville est un homme politique, poète et auteur dramatique français, deux fois élu à l'Académie française.

Fables (1802)[modifier]

J’aime mieux un franc ennemi
Qu'un bon ami qui m'égratigne.


Mes défauts sont connus : pourquoi m'en affliger ?
 Mieux vaudrait les mettre à la mode.
 Je ne saurais les corriger,
 Affichons-les; c’est si commode!


Amis, plus souvent qu’on ne croit,
La tache est tout juste à l’endroit
Où l’on voit briller la paillette.


Fables, Tome Second (1827)[modifier]

Je vais où va toute chose,
Où va la feuille de rose
Et la feuille de laurier.

  • Fables, Tome Second, Antoine-Vincent Arnault, éd. Gillé fils, 1827, livre V, fable 16 "La Feuille", p. 40


La cause de notre grandeur
Peut l'être aussi de notre perte.

  • Fables, Tome Second, Antoine-Vincent Arnault, éd. Gillé fils, 1827, livre VI, fable 13 "La Fusée", p. 78


Liens externes[modifier]

Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimedia :

Texte sur Wikisource.

Article sur Wikipedia.