André Baron

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

André Baron, né en 18... et mort en 19..., était un journaliste et essayiste français et un militant antimaçonnique.

Citations[modifier]

Car un jour viendra où après avoir volé les religieux et les prêtres, après avoir augmenté vos charges par la nouvelle loi maçonnique de la séparation de l'Église et de l'État, le règne de la Franc-Maçonnerie, s'il se prolonge, aboutira fatalement à un nouveau 1793, à une nouvelle Terreur.
  • Les Sociétés Secrètes, leur crime depuis les initiés d'Isis jusqu'aux Francs-Maçons modernes, André Baron, éd. H. Daragon, Paris, 1906, chap. A messieurs les délégués sénatoriaux des Landes, p. VIII
A l'immortel honneur du Judaïsme primitif et pur, qu'un abîme sépare du Judaïsme adultéré du Talmud, Moïse est presque le seul législateur de l'Antiquité qui ait énergiquement proscrit les trois souillures dont les Sociétés Secrètes des anciens Initiés salirent leurs Mystères : la magie, les vices contre nature et le sacrifice humain ; – la magie, qui flétrit l'esprit ; – la sodomie, qui souille la chair ; – le sacrifice humain, qui fait couler le sang, véhicule de la vie, le sang dont la Bible dit qu'il contient l'âme.
  • Les Sociétés Secrètes, leur crime depuis les initiés d'Isis jusqu'aux Francs-Maçons modernes, André Baron, éd. H. Daragon, Paris, 1906, chap. III Prostitution sacrée et sacrifices humains, p. 65
"L'antiquité n'a qu'une voix sur le despotisme sans frein qu'exerçait autour d'elle cette classe d'hommes (les druides) dépositaires de tout savoir, auteurs ou interprètes de toute loi tant divine qu'humaine; rien n'échappait à leurs regards; cérémonies, sacrifices, culte public et dévotions privées, ils réglaient toutes choses avec une autorité qui ne trouvait ni résistance ni limites." (Mgr Freppel, Saint Irénée, Paris, 1870, p. 35, 36). On conçoit que le souvenir de pareille tyrannie dût exalter l'âme du F. Ragon, désireux de voir semblable domination aux mains de ses Très Chers Frères du Grand-Orient de France!
  • Les Sociétés Secrètes, leur crime depuis les initiés d'Isis jusqu'aux Francs-Maçons modernes, André Baron, éd. H. Daragon, Paris, 1906, chap. IV En Occident, p. 128


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :