Ambrose Bierce

Citations « Ambrose Bierce » sur Wikiquote, le recueil de citations libre
Aller à : navigation, rechercher
Ambrose Bierce 7/10/1892

Ambrose Gwinnett Bierce (né le 24 juin 1842 à Horse Cave Creek dans l'Ohio ; mort probablement en 1914, ou peut-être le 26 décembre 1913, dans la ville de Chihuahua au Mexique — où il a été vu pour la dernière fois) est un écrivain et journaliste américain.

Citations[modifier]

Issue du Dictionnaire du diable[modifier]

Abstinent : personne faible qui cède à la tentation de se refuser un plaisir.

Connaissance : c'est quelqu'un qu'on connaît assez pour lui emprunter de l'argent, mais pas assez pour lui en prêter

Évangéliste : porteur de bonnes nouvelles, particulièrement (dans un sens religieux) de celles qui assurent notre propre salut et la damnation de nos voisins.

Frontière : en géographie politique, ligne imaginaire entre deux nations, séparant les droits imaginaires de l'une des droits imaginaires de l'autre.

Immigrant : individu mal informé qui pense qu'un pays est meilleur qu'un autre.

Irréfléchi : insensible à la valeur de votre conseil.

Patience : forme mineure de désespoir, déguisée en vertu.

Politesse : forme la plus acceptable de l'hypocrisie.

Présidence : le cochon le plus gras du champ de la politique.

Raison : propension au préjugé.

Religion : fille de l'espérance et de la peur ; elle explique à l'ignorance la nature de l'inconnaissable.

Bien-être : état d'esprit produit par la contemplation des ennuis d'autrui.

Égoïste : une personne de mauvais goût, plus intéressée à elle-même qu'à moi.

Tableaux : représentations en deux dimensions des choses inintéressantes en trois.

  • Dictionnaire du Diable (1911), Ambrose Bierce (trad. Bernard Sallé), éd. Rivages, 1989 (ISBN 2-86930-294-0), p. Lettre A à Z