Amélie Hamaïde

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Amélie Hamaïde (née le 8 ou le 18 février 1888 à Liège et morte le 25 novembre 1970 à Uccle) est une enseignante et pédagogue belge. Elle continua dans sa propre école les méthodes de la Pédagogie Nouvelle du Dr Ovide Decroly.

Sur la pédagogie Montessori[modifier]

on retrouve dans le système du Dr Decroly tous les moyens que préconise Mme Montessori, mais sa méthode reste trop souvent verbale, abstraite; elle laisse très peu de temps en somme aux exercices qui mettent l'enfant en contact avec la belle réalité.
  • La méthode Decroly, Amélie Hamaïde, éd. Delachaux & Niestlé, 1946, p. 248


La méthode globale dans l'enseignement de la lecture[modifier]

La méthode idéo-visuelle permet d'associer étroitement la lecture aux branches du programme. Elle permet par conséquent l'application rationnelle de la méthodes des centres d'intérêt, puisqu'elle permet de lire, en transportant dans le lanage, des choses vécues et observées.
  • La méthode Decroly, Amélie Hamaïde, éd. Delachaux & Niestlé, 1946, p. 128


Grâce à cette méthode l'esprit de l'enfant prend son envolée naturelle, sa spontanéité n'est plus enchaînée. Le champ d'observation s'en trouve naturellement élargi, et comme il n'y a pas de limites fixées d'avance, toutes les facultés de l'enant peuvent se développer librement et harmonieusement.
  • La méthode Decroly, Amélie Hamaïde, éd. Delachaux & Niestlé, 1946, p. 129


Avant de soumettre les enfants à cet enseignement de la lecture par la méthode idéo-visuelle, nous soumettons nos enfants à des tests de mémoire et d'attention visuelles.
  • La méthode Decroly, Amélie Hamaïde, éd. Delachaux & Niestlé, 1946, p. 129


Notre expérience des cinq dernières années dans l'application de la méthode globale de lecture nous oblige à supprimer le chapitre « précisions de technique » qui a paru dans les deux premières éditions. Au début de l'application de la méthode globale nous n'étions pas très certains des résultats que nous allions obtenir. Le désir d'obtenir des résultats rapides, et aussi une certaine crainte des critiques des parents, nous a fait commettre une grave erreur. C'est celle de mécaniser, de faire généraliser trop tôt.
  • La méthode Decroly, Amélie Hamaïde, éd. Delachaux & Niestlé, 1946, p. 134


Les travaux du Dr Decroly sur la globalisation, les nombreuses conversations que nous eûmes avec lui à ce sujet nous donnèrent le courage d'appliquer la méthode globale pure. Nous pouvons dire que les dernières expériences faites à l'École de l'Hermitage viennent confirmer les affirmations du Dr Decroly. Nous pouvons apprendre à lire aux enfants en nous basant complétement sur les procédés employés par la maman pour apprendre à parler à ses enfants.
  • La méthode Decroly, Amélie Hamaïde, éd. Delachaux & Niestlé, 1946, p. 134


... nous pouvons affirmer qu'i suffit de suivre cette méthode maternelle pour permettre d'acquérir la lecture sans avoir aucun exercice de systématisation et sans avoir appris ni les lettres ni les syllabes. Le résultats, pour chaque enfant, est différent au point de vue de la rapidité d'acquisition comme il a été différent pour l'acquisition du langage.
  • La méthode Decroly, Amélie Hamaïde, éd. Delachaux & Niestlé, 1946, p. 134


Grâce à [la] méthode [globale] nous ne divisons plus les mots en sons intelligibles, nous avons aboli l'étude des sons n'ayant aucun sens, ainsi que tout entraînement systématqie sur les lignes monotones de l'alphabet.
  • La méthode Decroly, Amélie Hamaïde, éd. Delachaux & Niestlé, 1946, p. 135


Nous suivons la route naturelle aussi bien pour le maître que pour l'élève.
  • La méthode Decroly, Amélie Hamaïde, éd. Delachaux & Niestlé, 1946, p. 135


De cette façon [par méthode globale], la lecture devient ce qu'elle devait toujours être, à savoir un exercice d' expression de la pensée (un parmi beaucoup d'autres) et en très peu de temps, un moyen d'acquérir de nouvelle connaissance.
  • La méthode Decroly, Amélie Hamaïde, éd. Delachaux & Niestlé, 1946, p. 135


Grâce à cette méthode [globale], l'esprit de l'enfant suit son cours naturel et sa spontanéité n'est plus entravée.
  • La méthode Decroly, Amélie Hamaïde, éd. Delachaux & Niestlé, 1946, p. 135


Et que dirons-nous des opérations ultérieurs de l'analyse et de la généralisation ? Celles-ci viendront d'elles même en temps voulu. La question est donc simplement de fournir à l'enfant un certain nombre de phrases qui représentent pour lui un résumé de ce qu'il a observé.
  • La méthode Decroly, Amélie Hamaïde, éd. Delachaux & Niestlé, 1946, p. 135


L'intérêt et le jeu devrait être le facteur principaux dans ce procédé et nous voyons souvent des réussissent à lire sans connaître ni lettres ni syllabes. Le résultat est naturellement entièrement individuel.
  • La méthode Decroly, Amélie Hamaïde, éd. Delachaux & Niestlé, 1946, p. 135


Il n'y a donc, à proprement parler, pas de méthode, mais une évolution naturelle.
  • La méthode Decroly, Amélie Hamaïde, éd. Delachaux & Niestlé, 1946, p. 135


Nous faisons de nombreuses répétitions sous forme de jeux.
  • La méthode Decroly, Amélie Hamaïde, éd. Delachaux & Niestlé, 1946, p. 138


Les résultats [avec la méthode globale] sont souvent rapide, mais aussi quelquefois lents. Cela dépend des aptitude de l'enfant. Mais nous pouvons affirmer qu"après une année complète d'exercice de ce genre tous les enfants lisent couramment et avec intelligence.
  • La méthode Decroly, Amélie Hamaïde, éd. Delachaux & Niestlé, 1946, p. 147


Nous voyons donc que la méthode globale est une simplification apportée à l'enseignement de la lecture et de l'écriture. Au moyen de cette méthode l'enfant acquiert les associations nécessaires entre l' image verbale du mot et les éléments phonétiques dont il est composé, et cela sans apprendre ses lettres. Et si l'on désire appliquer la méthode des « centres d'intérêt », c'est la seule façon de le faire.
  • La méthode Decroly, Amélie Hamaïde, éd. Delachaux & Niestlé, 1946, p. 147


Et nous en arrivons ainsi à la période de décomposition. L'enfant intelligent fait seul cette décomposition rapidement, car elle est un exercice naturel et nécessaire. ... . L'enfant moins intelligent met plus de temps à atteindre la période de décomposition, mais y arrive également après une période plus ou moins longue. Mais ce qui est important, c'est que le travail mental, le travail de généralisation et d'association soit fait par l'enfant
  • La méthode Decroly, Amélie Hamaïde, éd. Delachaux & Niestlé, 1946, p. 147


Et contrairement à ce que nous faisions il y a quatre ans et d'après les indications données dans les dex premières éditions, nous avons supprimé entièrement le travail de mécanisation et de groupement. Et nous avons constaté que la majorité des cas, les résultat obtenu était plus rapide et l'orthographe plus parfaite.
  • La méthode Decroly, Amélie Hamaïde, éd. Delachaux & Niestlé, 1946, p. 147