Alfred René Texier

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Alfred René Texier

Marie-Gustave-Victor-René-Alfred Texier (1882 † 1978), militaire français, a été général d’infanterie à la fin de la Première Guerre mondiale, puis résistant au sein de l’O.R.A. sous l’Occupation.

Citations[modifier]

Guidé par l’aide Major Lumière et l'aumônier Carriere, à la recherche de la galerie centrale, j’errai pendant une demi-heure environ, scrutant vainement toutes les pentes nord du Cornillet. L’action des obus au cours de la journée du 25 a bouleversé à nouveau le terrain. Enfin, l’emplacement de l'entrée est identifié et se trouve à une quarantaine de mètres de part ci d’autre d’une sape servant d’abri à un poste de secours. Mais l’entrée est éboulée : il faudrait un travail de plusieurs heures pour la dégager. Je me rabats sur la galerie Est. Son entrée également très malmenée par les obus allemands se réduit à un orifice de 0,90 m. environ. La galerie s’étend sur 50 à 60 mètres. Au fond, la voûte est effondrée. La galerie est boisée de coupe trapézoïdale. Elle est suivie par une voie étroite, ce qui prouve qu’elle se prolonge au-delà de l’éboulement. A droite, dans une petite enclave, se trouve un poste de télégraphie sans fils. Le télégraphiste, encore assis il sa place, a mis son masque anti-gaz.
  • Revue historique des armées, Ministère des armées, éd. Ministère de la défense, 1975, p. 66-67


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :