Alfred Cortot

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Alfred Cortot.

Alfred Cortot, né le 26 septembre 1877 à Nyon (Suisse) et mort à Lausanne le 15 juin 1962, est un pianiste franco-suisse.

Il est considéré comme un des plus grands pianistes et pédagogues de la première partie du XXe siècle. La qualité de ses interprétations l'a inscrit au Panthéon des pianistes. Il a été en outre un pédagogue réputé et influent.

Citations[modifier]

Les sonorités de ces premiers arpèges doivent sourdre du clavier ainsi qu’un bruissement de fusées liquides échevelées par la brise, et ici, tout au moins, à l’imitation aussi suggestive que possible des enchevêtrements de poussières d’eau qui tracent au travers des cyprès et sur les dalles du célèbre jardin padouan les mille dessins de leurs capricieuses arabesques. Rien dans le toucher n’y doit éveiller l’idée de la percussion. Ce ne sont que cascades d’effleurements auxquelles l’articulation des doigts n’a de part à prendre qu’autant qu’elle en favorise la transparente exécution, immatérialisée par l’emploi simultané des deux pédales.
  • « Édition de travail », Alfred Cortot, dans Jeux d’eaux à la villa d’Este, Franz Liszt, éd. Salabert, 1949, première note en bas de page, p. 5


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :