Alexandre de Laborde

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Alexandre de Laborde.

Alexandre Louis Joseph, marquis de Laborde, comte de l'Empire, est un archéologue et homme politique français, né à Paris le 17 septembre 1773 et mort dans la même ville le 20 octobre 1842.

Itinéraire descriptif de l'Espagne, 1809[modifier]

Les Maures, devenus les maîtres de l'Andalousie, cultivèrent avec succès les sciences et les lettres. Ce fut là une époque brillante pour cette contrée de l'Espagne ; l'astrologie, l'astronomie, la physique, les mathématiques, y furent en honneur. [...] La médecine sur-tout fut cultivée par les Maures avec le plus grand succès; elle passa de l'Espagne en France et de là dans le reste de l'Europe; elle y fit oublier la médecine des Grecs; les noms des Maures de l'Andalousie célèbres dans cette science sont extrêmement multipliés: un Averroes, un Avicenne, un Aben Zoar, un Almanzar, répandirent leurs lumières dans toute l'Europe : leurs écrits devinrent les guides de toutes les écoles. [...] Les Maures emportèrent avec eux le goût des sciences et des lettres; après leur retraite l'Andalousie retomba dans son ancienne barbarie.
  • Itinéraire descriptif de l'Espagne (1809), Alexandre de Laborde, éd. H. Nicolle, 1809, t. 2, p. 138-139


Si les Arabes espagnols se distinguèrent dans les sciences, s'ils en conserverent le dépôt, s'ils les transmirent aux autres nations, s'ils furent les promoteurs de leur renaissance en Europe, ils ne se distinguerent pas moins dans la littérature.
  • Itinéraire descriptif de l'Espagne (1809), Alexandre de Laborde, éd. H. Nicolle, 1809, t. 5, p. 132


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :