Aissa Doumara Ngatansou

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.

Aissa Doumara Ngatansou, née en 1972 à Maroua, est une militante camerounaise d'expression française engagée dans l'éradication des violences faites aux femmes. Elle est la première récipiendaire, en 2019, du prix Simone-Veil de la République française.


Citations[modifier]

A toutes ces survivantes, ces rescapées de Boko Haram, les femmes, les filles du monde entier, je dédie ce beau prix […] Et je formule le rêve d’un monde sans violence, où toutes les filles et les femmes, les hommes et les garçons pourront vivre ensemble en toute égalité et dans le respect mutuel, un monde où tous pourront exprimer leur libre arbitre sans être réprimés.
  • (fr) « Le premier prix Simone-Veil décerné à la Camerounaise Aissa Doumara Ngatansou », Le Monde avec AFP et Reuters, www.lemonde.fr, le 14 avril 2019 (lire en ligne)


A 11 ans, j’ai subitement vu les différences de traitement avec mes frères. Moi, je devais me marier vite, appartenir à une autre famille. Du jour au lendemain, j’étais en sursis dans la maison où j’avais grandi. Mon incompréhension et ma révolte s’exprimaient par des pleurs, inaudibles, car tout le monde disait : “Ça va passer”. Et puis les gens se sont mis à défiler à la maison pour demander ma main. C’était encore plus déchirant. A 15 ans j’étais promise, à 16 mariée, à 18 maman.
  • (fr) « Le premier prix Simone-Veil décerné à la Camerounaise Aissa Doumara Ngatansou », Le Monde avec AFP et Reuters, www.lemonde.fr, le 14 avril 2019 (lire en ligne)


Liens externes[modifier]

Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :