Ödön von Horváth

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ödön von Horváth (1919).

Ödön von Horváth, né à Sušak, un quartier de Fiume (désormais Rijeka) le 9 décembre 1901 et mort à Paris le 1er juin 1938, est un dramaturge et romancier de langue allemande.

Citations[modifier]

Rien ne donne autant le sentiment de l'infinitude que la bêtise.
  • (de) Nichts gibt so sehr das Gefühl der Unendlichkeit als wie die Dummheit.
  • Légendes de la forêt viennoise (t. 3 des œuvres complètes), Ödön von Horváth, éd. L'Arche, 1995, p. 7

Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :