Étienne Balibar

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Étienne Balibar (2011).

Étienne Balibar, né le 23 avril 1942 à Avallon dans l'Yonne, est un philosophe et universitaire français, qui enseigna jusqu'en 2002 à l’Université de Paris X - Nanterre, où il était professeur de philosophie politique et morale. Il est actuellement professeur de français, d'anglais et de littérature comparée, et professeur affilié au département d'anthropologie à l'Université de Californie à Irvine, aux États-Unis.

Citations[modifier]

Aucune nation ne possède naturellement une base ethnique, mais à mesure que les formations sociales se nationalisent, les populations qu'elles incluent, qu'elles se répartissent ou qu'elles dominent sont "ethnicisées", c'est-à-dire représentées dans le passé ou dans l'avenir comme si elles formaient une communauté naturelle, possédant par elle-même une identité d'origine, de culture, d'intérêts qui transcende les individus et les conditionnements sociaux
  • Race, nation, classe: les identites ambigues (1988), Etienne Balibar, éd. La Decouverte, 1988, p. 130-131


Un pouvoir est légitime dans la mesure où il n’entre pas en contradiction avec certaines lois supérieures de l’humanité [...] le respect des vivants et des morts, l’hospitalité, l’inviolabilité de l’être humain, l’imprescriptibilité de la vérité. [...] De telles lois non écrites sont au-dessus de toute législation de circonstance.
  • « État d'urgence démocratique » paru initialement dans Le Monde du 19 février 1997
  • Droit de cité. Culture et politique en démocratie, Étienne Balibar, éd. l'Aube, 1998, p. 18


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :