Élisabeth Lévy

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Pour les articles homonymes, voir Lévy. Disambig.svg

Élisabeth Lévy, née le 16 février 1964 à Marseille (Bouches-du-Rhône), est une journaliste, polémiste et essayiste française, rédactrice en chef puis directrice de la rédaction du magazine Causeur.

Citations[modifier]

Le chantage au fascisme ne passera pas ! Qu'on se le dise ! En janvier, Élisabeth Badinter a courageusement ouvert la voie et proclamé qu'on ne nous ferait plus taire avec le mot « islamophobie ». La gauche terranoviste en déroute peut traiter la France entière de tous les noms d'oiseaux — raciste, fasciste, réac… —, ça n'a aucun effet et ça ne lui rendra pas son crédit.

  • « Élisabeth Lévy : « De Nuit debout à Verdun, le chantage au fascisme ne passera pas » », Alexandre Devecchio, Le FigaroVox, 14 mai 2016 (lire en ligne)


Voilà des années qu'on traite de fachos tous ceux qui pointent le danger et que nos grandes consciences jouent à la Résistance sur les plateaux de télé. Mais si quelque chose se rapproche du fascisme aujourd'hui, c'est cet islam qui déteste notre mode de vie et veut empêcher les musulmans de l'adopter. Tabasser quelqu'un qui mange durant le Ramadan, obliger sa sœur ou sa copine à s'habiller de telle ou telle façon, préférer laisser une femme mourir plutôt que de la voir examinée par un homme, tenter de s'accaparer l'espace public, ce sont des comportements de petits nervis. Et si on a le droit de parler de fascisme pour l'État islamique, on a le droit de dire « fasciste » pour ceux qui ne font qu'admirer sa cruauté ou sa barbarie.

  • « Élisabeth Lévy : « La gauche compassionnelle neu-neu a une lourde responsabilité » », Alexandre Devecchio, Le Figaro Vox, 11 septembre 2016 (lire en ligne)


La gauche compassionnelle neu-neu que j'évoquais a une lourde responsabilité dans le désastre : en effet, je suis convaincue qu'un des principaux aliments de la haine de la France a été le discours culpabilisateur et repentant martelé par une partie des élites. Voilà des années qu'elles expliquent à des générations de musulmans que nous sommes tous des Dupont Lajoie, des beaufs racistes, des salauds qui ont opprimé leurs grands-parents et exploité leurs parents. Ce discours a eu des effets terribles. S'ils nous détestent, dans bien des cas, c'est parce que des petits donneurs de leçons aveugles à ce qu'ils ont sous le nez leur ont appris à nous détester. Alors oui, c'est d'abord contre ce discours-là et contre son omniprésence dans les médias publics qu'il faut lutter.

  • « Élisabeth Lévy : « La gauche compassionnelle neu-neu a une lourde responsabilité » », Alexandre Devecchio, Le Figaro Vox, 11 septembre 2016 (lire en ligne)


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :