Seydou Badian Kouyaté

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libre.
(Redirigé depuis Seydou Badian)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Seydou Badian Kouyaté est un écrivain et homme politique malien né à Bamako le et mort le .

Sous l’orage suivi de La Mort de Chaka, 1957[modifier]

L’école est l’ennemie de la famille… Les filles qui fréquentent ce milieu cherchent à tout résoudre par elles-mêmes, allant jusqu’à vouloir se choisir leur mari !
  • « Sous l’orage », dans Sous l’orage suivi de La Mort de Chaka, Seydou Badian, éd. Présence africaine, 1972  (ISBN 978-2-7087-0287-5), p. 22


L’homme n’est rien sans les hommes, il vient dans leur main et s’en va dans leur main.
  • « Sous l’orage », dans Sous l’orage suivi de La Mort de Chaka, Seydou Badian, éd. Présence africaine, 1972  (ISBN 978-2-7087-0287-5), p. 27


La meilleure des connaissances est celle qui mène l’homme vers les hommes.
  • « Sous l’orage », dans Sous l’orage suivi de La Mort de Chaka, Seydou Badian, éd. Présence africaine, 1972  (ISBN 978-2-7087-0287-5), p. 37


La panthère a ses taches au-dehors, l’homme a les siennes en dedans.
  • « Sous l’orage », dans Sous l’orage suivi de La Mort de Chaka, Seydou Badian, éd. Présence africaine, 1972  (ISBN 978-2-7087-0287-5), p. 38


La langue et les dents appelées à cohabiter toute une vie se querellent.
  • « Sous l’orage », dans Sous l’orage suivi de La Mort de Chaka, Seydou Badian, éd. Présence africaine, 1972  (ISBN 978-2-7087-0287-5), p. 38


On ne peut, en se poussant, dépasser le mur.
  • « Sous l’orage », dans Sous l’orage suivi de La Mort de Chaka, Seydou Badian, éd. Présence africaine, 1972  (ISBN 978-2-7087-0287-5), p. 39


Quand le feu gagne la forêt, l’animal court vers la rivière.
  • « Sous l’orage », dans Sous l’orage suivi de La Mort de Chaka, Seydou Badian, éd. Présence africaine, 1972  (ISBN 978-2-7087-0287-5), p. 46


Le mariage n’est pas une plaisanterie, il ne peut être réglé par ceux qui ne rêvent que de cinéma, de cigarettes et de bals.
  • « Sous l’orage », dans Sous l’orage suivi de La Mort de Chaka, Seydou Badian, éd. Présence africaine, 1972  (ISBN 978-2-7087-0287-5), p. 55


S’il y en a qui ne rêvent que d’être Blancs, l’avenir se chargera de leur faire comprendre que le séjour dans l’eau ne transforme pas un tronc d’arbre en crocodile.
  • « Sous l’orage », dans Sous l’orage suivi de La Mort de Chaka, Seydou Badian, éd. Présence africaine, 1972  (ISBN 978-2-7087-0287-5), p. 56


La force ne crée pas un chef, mais un adversaire à abattre.
  • « Sous l’orage », dans Sous l’orage suivi de La Mort de Chaka, Seydou Badian, éd. Présence africaine, 1972  (ISBN 978-2-7087-0287-5), p. 108


Un chef qui crie pour se faire craindre, sent qu’il lui manque quelque chose.
  • Sous l’orage suivi de La Mort de Chaka, Seydou Badian, éd. Présence africaine, 1972  (ISBN 978-2-7087-0287-5), p. 116


Quand on doit la vie à la fuite, on ne vit plus qu’à moitié.
  • Sous l’orage suivi de La Mort de Chaka, Seydou Badian, éd. Présence africaine, 1972  (ISBN 978-2-7087-0287-5), p. 117


L’homme est un peu comme un grand arbre : tout voyageur a droit à son ombre.
  • Sous l’orage suivi de La Mort de Chaka, Seydou Badian, éd. Présence africaine, 1972  (ISBN 978-2-7087-0287-5), p. 118


Si tu ouvres ta porte à tout le monde, les paresseux seront nombreux.
  • Sous l’orage suivi de La Mort de Chaka, Seydou Badian, éd. Présence africaine, 1972  (ISBN 978-2-7087-0287-5), p. 118


Le jeune qui a parcouru cent villages est l’égal du vieux qui a vécu cent années.
  • Sous l’orage suivi de La Mort de Chaka, Seydou Badian, éd. Présence africaine, 1972  (ISBN 978-2-7087-0287-5), p. 128


Vous avez tort d’essayer d’imiter les Européens en tout. L’homme européen n’est qu’un des multiples aspects de l’homme.
  • Sous l’orage suivi de La Mort de Chaka, Seydou Badian, éd. Présence africaine, 1972  (ISBN 978-2-7087-0287-5), p. 143


Les coutumes sont faites pour servir les hommes, nullement pour les asservir.
  • Sous l’orage suivi de La Mort de Chaka, Seydou Badian, éd. Présence africaine, 1972  (ISBN 978-2-7087-0287-5), p. 143


L’humanité serait vraiment pauvre si nous devions tous nous transformer en Européens.
  • Sous l’orage suivi de La Mort de Chaka, Seydou Badian, éd. Présence africaine, 1972  (ISBN 978-2-7087-0287-5), p. 145


Le sentiment de la famille chez nous est plus fort que partout ailleurs.
  • Sous l’orage suivi de La Mort de Chaka, Seydou Badian, éd. Présence africaine, 1972  (ISBN 978-2-7087-0287-5), p. 147


Ce sont les valeurs morales qui conditionnent l’homme.
  • Sous l’orage suivi de La Mort de Chaka, Seydou Badian, éd. Présence africaine, 1972  (ISBN 978-2-7087-0287-5), p. 148


Il est donné à un seul être de ne pas se tromper ; c’est celui qui n’agit jamais.
  • Sous l’orage suivi de La Mort de Chaka, Seydou Badian, éd. Présence africaine, 1972  (ISBN 978-2-7087-0287-5), p. 179


Lorsqu’on a chaud dans sa case, on peut faire une ouverture au mur, mais lorsqu’on a chaud dans la case du voisin, on n’a plus qu’à aller dormir sous un arbre.
  • Sous l’orage suivi de La Mort de Chaka, Seydou Badian, éd. Présence africaine, 1972  (ISBN 978-2-7087-0287-5), p. 181


L’homme est un animal à deux têtes. L’une s’appelle la Grandeur, l’autre la Médiocrité.
  • Sous l’orage suivi de La Mort de Chaka, Seydou Badian, éd. Présence africaine, 1972  (ISBN 978-2-7087-0287-5), p. 231


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :