Jonathan Littell

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
(Redirigé depuis Les Bienveillantes)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jonathan Littell (2007).

Jonathan Littell, né le 10 octobre 1967 à New York, est un écrivain américain d’expression française.

Les Bienveillantes, 2006[modifier]

Certes je ne participais pas aux exécutions, je ne commandais pas des pelotons ; mais cela ne changeait pas grand-chose, car j’y assistais régulièrement. J’aidais à les préparer et ensuite je rédigeais des rapports ; en outre, c'était un peu par hasard que j’avais été affecté au Stab plutôt qu’aux Teilkommandos. Et si l’on m’avait donné un Teilkommando, aurais-je pu, moi aussi, comme Nagel ou Häfner, organiser des rafles, faire creuser des fosses, aligner des condamnés, et crier « Feu ! » ? Oui, sans doute. Depuis mon enfance, j’étais hanté par la passion de l’absolu et du dépassement des limites ; maintenant, cette passion m’avait mené au bord des fosses communes de l’Ukraine. Ma pensée, je l’avais toujours voulue radicale ; or l’État, la Nation avaient aussi choisi le radical et l’absolu ; comment donc, juste à ce moment-là, tourner le dos, dire non, et préférer en fin de compte le confort des lois bourgeoises, l’assurance médiocre du contrat social ? C’était évidemment impossible. Et si la radicalité, c’était la radicalité de l’abîme, et si l’absolu se révélait être le mauvais absolu, il fallait néanmoins, de cela au moins j’étais intimement persuadé, les suivre jusqu’au bout, les yeux grands ouverts.
  • Les Bienveillantes, Jonathan Littell, éd. Gallimard, 2006  (ISBN 207078097X), p. 95


C'était une jeune fille assez maigre, au visage touché par l'hystérie, encadré de lourds cheveux noirs coupés court, très grossièrement, comme au sécateur. Un officier lui lia les mains, la plaça sous la potence et lui mit la corde au cou. […] Lorsque vint mon tour, elle me regarda, un regard clair et lumineux, lavé de tout, et je vis qu'elle, elle comprenait tout, savait tout, et devant ce savoir si pur j'éclatai en flammes.
  • Les Bienveillantes, Jonathan Littell, éd. Gallimard, 2006  (ISBN 207078097X), p. 170-171


Voss regardait son café d'un air amer et triste. « Doktor Aue. Je vous ai toujours pris pour un homme intelligent et sensé. Même si tout ce que vous me dites est vrai, expliquez moi, s'il vous plait, ce que vous entendez par race. Parce que pour moi, c'est un concept scientifiquement indéfinissable et donc sans valeur théorique. » […] « Cette philosophie de vétérinaires, comme disait Herder, a volé tous ses concepts à la linguistique, la seule des sciences de l'homme jusqu'à ce jour qui ait une base théorique scientifiquement validée. Comprenez-vous »
  • Les Bienveillantes, Jonathan Littell, éd. Gallimard, 2006  (ISBN 207078097X), p. 280-281


Le Führer se rapprochait et je continuais à l'observer. Puis il fut devant moi. Je constatai avec étonnement que sa casquette m'arrivait à peine au niveau des yeux; et pourtant je ne suis pas grand. Il marmottait son compliment et cherchait la médaille à tâtons. Son haleine âcre, fétide, acheva de me vexer : c'était vraiment trop à supporter. Alors je me penchai et mordis son nez bulbeux à pleines dents, jusqu'au sang.
  • Les Bienveillantes, Jonathan Littell, éd. Gallimard, 2008  (ISBN 9782070350896), p. 1369


Études, 2008[modifier]

Le malheur, c'est qu'il y avait eu ce contact, qu'une partie de moi était restée accrochée à elle et m'avait empêtré dans les rouages de cette machine. Sans cela, rien ne se serait passé, j'aurais pu l'admirer, la désirer tranquillement, et son indifférence ne m'aurait jamais touché. Entre deux avions - 1997 -


Lui donc réfléchissant mais sans savoir comment elle réfléchit, se disant que de toute façon pour lui cela n'a pas d'importance comment elle réfléchit car elle, elle a fait la chose, elle n'a plus qu'à attendre, et si pas de décision alors de fait décision, c'est donc à lui de réfléchir maintenant. Première erreur de raisonnement peut-être mais néanmoins c'est ainsi qu'il procède. Pour lui donc, deux questions, soit question 1 l'autre ou pas l'autre, et question 2 elle ou pas elle. A ces deux questions quatre solutions, soit solution 1 lui sans elle sans l'autre, solution 2 lui avec elle sans l'autre, solution 3 lui sans elle avec l'autre, solution 4 lui avec elle avec l'autre. Fait accompli - 2002 -


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :