Theodore Sturgeon

Citations « Theodore Sturgeon » sur Wikiquote, le recueil de citations libre
Aller à : navigation, rechercher

Theodore Sturgeon, de son vrai nom Edward Waldo, est né le 26 février 1918 et mort le 8 mai 1985. C'est un écrivain américain de fantastique et de science-fiction, dont le talent s'est exprimé à travers de nombreuses nouvelles et quelques romans.

Citations de ses romans[modifier]

Cristal qui songe, 1950[modifier]

Leurs rêves ne sont pas des pensées, des ombres, des images, des sons, comme les nôtres. Ils sont faits de chair, de sève, de bois, d'os et de sang.


Vois-tu Bunny, il y a un philosophe français qui a dit « Je pense, donc je suis.» Horty est la quintessence de cet adage.


L'humanité est un concept familier aux anormaux: à leur grand désespoir, ils s'en sentent en effet tout proches; ils expriment leur parenté avec elle dans un sanglot de regret et ne cessent jamais de tendre vers elle leurs bras difformes.


Il n'y avait rien dans ce monde étrange qui pût dissiper les ténèbres de l'inconscience.


Il s'en dégageait une impression de permanence, de vie si prolongée que la mort n'était plus un facteur psychologique, mais une pure conclusion esthétique.


Toutes les actions des créatures humaines procèdent d'un impératif unique :« Survis ! »


Autres projets: