Søren Kierkegaard

Citations « Søren Kierkegaard » sur Wikiquote, le recueil de citations libre
Aller à : navigation, rechercher
Søren Kierkegaard (vers 1840).

Søren Kierkegaard, né le 5 mai 1813 et mort le 11 novembre 1855, est un écrivain et philosophe danois généralement reconnu comme précurseur de l'existentialisme.

Ou bien... ou bien, 1843[modifier]

Les hommes sont vraiment absurdes. Ils n'usent jamais des libertés dont ils jouissent, mais ils réclament celles qu'ils n'ont pas ; ils ont la liberté de pensée, ils demandent la liberté de parole.

  • Søren Kierkegaard. Œuvres complètes (1843), Søren Kierkegaard (trad. Paul-Henri Tisseau), éd. Robert Laffont, coll. Bouquins, 1993 (ISBN 2-221-07373-8), p. 28


Que la vie est insignifiante et vide !

  • Søren Kierkegaard. Œuvres complètes (1843), Søren Kierkegaard (trad. Paul-Henri Tisseau), éd. Robert Laffont, coll. Bouquins, 1993 (ISBN 2-221-07373-8), p. 36


Venez, sommeil et mort ; vous ne promettez rien, vous tenez tout.

  • Søren Kierkegaard. Œuvres complètes (1843), Søren Kierkegaard (trad. Paul-Henri Tisseau), éd. Robert Laffont, coll. Bouquins, 1993 (ISBN 2-221-07373-8), p. 37


Le feu prit un jour dans les coulisses d'un théâtre. Le bouffon vint en avertir le public. On crut à un mot plaisant et l'on applaudit ; il répéta, les applaudissements redoublèrent. C'est ainsi, je pense, que le monde périra dans l’allégresse générale des gens spirituels persuadés qu’il s’agit d’une plaisanterie.

  • Søren Kierkegaard. Œuvres complètes (1843), Søren Kierkegaard (trad. Paul-Henri Tisseau), éd. Robert Laffont, coll. Bouquins, 1993 (ISBN 2-221-07373-8), p. 38


La jouissance proprement dite ne réside pas dans la chose dont on jouit, mais dans l’idée qu’on s’en fait.

  • Søren Kierkegaard. Œuvres complètes (1843), Søren Kierkegaard (trad. Paul-Henri Tisseau), éd. Robert Laffont, coll. Bouquins, 1993 (ISBN 2-221-07373-8), p. 38


Tout homme a une vocation.

  • Søren Kierkegaard. Œuvres complètes (1843), Søren Kierkegaard (trad. Paul-Henri Tisseau), éd. Robert Laffont, coll. Bouquins, 1993 (ISBN 2-221-07373-8), p. 603

Le concept de l'angoisse, 1844[modifier]

L'angoisse est le vertige de la liberté.

  • Le concept de l'angoisse (1844), Søren Kierkegaard (trad. Knud Ferlov et Jean-Jacques Gateau), éd. Gallimard, 1964, p. 90


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimedia :

Article sur Wikipedia.