Richard Stallman

Citations « Richard Stallman » sur Wikiquote, le recueil de citations libre
Aller à : navigation, rechercher

Richard Stallman (né à Manhattan, le 16 mars 1953) est un programmeur, co-fondateur du GNU et militant du logiciel libre. En 1985, il a publié le manifeste GNU.

Citations[modifier]

Les logiciels libres ne sont pas la première priorité, mais c'est un domaine dans lequel j'ai vu comment apporter ma contribution. Je pense qu'il y a deux graves problèmes. Le premier est le réchauffement climatique et l'environnement. Le second est la démocratie des droits de l'Homme et la séparation de la politique du monde des affaires. La seule façon de restaurer la démocratie est de mettre un terme au pouvoir politique du monde des affaires.

  • « Entretien : Comment un hacker est devenu un combattant pour la liberté », aka, Framablog, 12 avril 2008 (lire en ligne)
  • « Interview: How a hacker became a freedom fighter », Michael Reilly, New Scientist, 12 avril 2008 (lire en ligne)


Richard Stallman à Saint-Étienne, en 2008.

Liberté, Égalité, Fraternité :

  • Liberté parce que l'utilisateur est libre de faire ce qu'il veut avec le programme.
  • Égalité parce que tous les utilisateurs disposent des mêmes libertés.
  • Fraternité parce que chaque utilisateur a la possibilité de partager le programme avec le monde.

(...) On peut comparer cette philosophie du logiciel libre avec "l'Open source". Cette dernière ne mentionne jamais et ne critique pas le problème social de la domination des utilisateurs par les développeurs du logiciel privateur de liberté ; il propose seulement une méthode de développement logiciel.
Or, interdire la coopération entre les gens est insupportable, parce que l'aide au voisin est la base de la société : interdire le partage, c'est attaquer la société à sa base.
(...) Le problème éthique est de reconnaître que le logiciel doit être libre et que n'importe quel logiciel privateur est une menace sociale.

  • Richard Stallman, Liberté, Egalité, Fraternité (23 février 2008), écrit par La Cantine


Je voudrais expliquer l'escroquerie sémantique dans l'expression propriété intellectuelle. L'utilisation de cette expression véhicule un préjugé... et la confusion de réunir plusieurs lois qui n'ont rien en commun.

  • Richard Stallman, Liberté, Egalité, Fraternité (23 février 2008), écrit par La Cantine


Nous appeler "open source", c'est comme appeler Kucinich un républicain.

  • (en) To call us "open source" is like calling Kucinich a Republican.
  • Richard Stallman, 3 janvier 2008, dans Fil de discussion "What a modern collaboration toolkit looks like", paru 3 janvier 2008, liste de diffusion emacs-devel.


Le temps est de l'argent, sauf si vous n'avez pas l'un ou l'autre.


Steve Jobs, le pionner qui a rendu cool la notion de prison informatique, est mort. Son invention était destinée à priver les crétins de leur liberté.

  • (en) Steve Jobs, the pioneer of the computer as a jail made cool, designed to sever fools from their freedom, has died.
  • Richard Stallman, 6 octobre 2011, dans 2011: July - October Political Notes - Richard Stallman, paru 6 octobre 2011, Site web personnel de Richard Stallman.


Je pensais à elle comme mon amour d'enfance, l'idée est que l'on n'est jamais trop vieux pour en avoir une.

  • (en) I thought of her as my childhood sweetheart, the idea being you're never too old to have one.
  • Richard Stallman, 2010, dans My Childhood Sweetheart, paru 2010, Site web personnel de Richard Stallman.


Dans le passé, les encyclopédies furent écrites sous la direction d'un organisme unique et centralisé. Cela n'aurait pas de sens de développer l'encyclopédie libre de cette manière.

  • « Wikipédia, bazar libertaire », Frédéric Joignot, Le Monde, nº 20834, 14 janvier 2012, p. 1 (Culture&idées)


Richard Stallman et la révolution du logiciel libre, 2010[modifier]

J’étais toujours en faveur de l’immortalité. De quelle autre manière pourrions-nous voir ce que sera le monde dans deux cents ans ?

  • (fr) Richard Stallman et la révolution du logiciel libre (2010), Richard Stallman, Sam Williams, Christophe Masutti, éd. Eyrolles, coll. Accès Libre et Framasoft (collection Framabook), 2010 (ISBN 0-596-00287-4), partie Destituer Dieu, chap. 4, p. 58

Edward Snowden, 2013[modifier]

Aux agents de la NSA et du FBI lisant mon courriel : s’il vous plaît, veuillez considérer si la défense de la Constitution états-unienne contre tous les ennemis, étrangers ou de l’intérieur, nécessite que vous suiviez l’exemple de Snowden.

  • (en) To any NSA and FBI agents reading my email: please consider whether defending the US Constitution against all enemies, foreign or domestic, requires you to follow Snowden’s example.


Citations rapportées de Richard Stallman[modifier]

Quand on dit qu'un logiciel est libre [...] pensez à la liberté d'expression, et non à « entrée libre »/et non à une « bière gratuite ».

  • (en) Think of "free speech", not "free beer".
  • « Open source : l'environnement normal ? », Thierry Thaureaux, L'informaticien (ISSN 1637-5491), nº 103, Juin 2012, p. 54


À une époque où les entreprises dominent nos gouvernements et écrivent nos lois, toutes les avancées technologiques offrent aux entreprises la possibilité d’imposer de nouvelles restrictions au public (...), Stallman propose de distribuer des fonds aux auteurs, basé sur la racine cubique de la popularité de chaque auteur et mettre en place un mécénat « anonyme ».


Citations sur Richard Stallman[modifier]

L'avenir de l'encyclopédie est en grande partie lié à celui du mouvement du libre, et il faut reconnaitre à Richard Stallman la paternité réelle ou spirituelle de ce projet.

  • Wikipédia, média de la connaissance démocratique ? Quand le citoyen lambda devient encyclopédiste, Marc Foglia, éd. TYP Editions, 2008 (ISBN 978-2-916571-06-5), p. 191


Vous avez peut être libéré le bas ; mais pour le haut, il reste du boulot !

  • « Les victoires du logiciel libre », F. Cointe, L'informaticien (ISSN 1637-5491), nº 103, Juin 2012, p. 3


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimedia :

Ressources multimédia sur Commons.

Texte sur Wikisource.

Article sur Wikipedia.