John Irving

Citations « John Irving » sur Wikiquote, le recueil de citations libre
Aller à : navigation, rechercher
John Irving.

John Winslow Irving (né le 2 mars 1942) est un romancier et scénariste américain. Son quatrième roman, Le Monde selon Garp, paru en 1978, lui a apporté une reconnaissance internationale.

Le Monde selon Garp[modifier]

[...] l’art du romancier est la capacité d’imaginer de façon vraie.

  • Le Monde selon Garp, John Irving (trad. Maurice Rambaud), éd. Seuil, 1980 (ISBN 2020238179), p. 488


La petite amie imaginaire[modifier]

Eric [Ross] et moi [...] n'avons pas aimé et n'aimons toujours pas Vienne. C'est une petite ville ; son antisémitisme notoire n'est qu'un aspect parmi d'autres de son provincialisme mesquin, où règne une xénophobie généralisée, une défiance qui peut aller jusqu'à la haine de tous les éléments extérieurs. "Des geht bei uns nicht", disent les Autrichiens. "Cela ne s'accorde pas avec nous". le mot Ausländer, étranger, y est toujours péjoratif. Quant à la Gemütlichkeit viennoise, c'est une attraction touristique, la fausse gentillesse d'un peuple fondamentalement unhöflich.

  • La petite amie imaginaire, John Irving (trad. Josée Kamoun), éd. Seuil, 1996 (ISBN 2020289318), p. 81


Eric et moi, jeunes Américains idéalistes, ne pouvions rien faire de plus que de tendre un miroir à cette inexplicable tolérance de l'intolérance.

  • A propos de l'antisémitisme en Autriche
  • La petite amie imaginaire, John Irving (trad. Josée Kamoun), éd. Seuil, 1996 (ISBN 2020289318), p. 86


L'un de ses détracteurs ayant affirmé que ce qu'il faisait ne plaisait sûrement pas à Dieu, Mauriac eut cette réponse admirable : "Dieu, monsieur, se soucie peu de ce que nous écrivons ; mais lorsque c'est bien écrit, il s'en sert."

  • La petite amie imaginaire, John Irving (trad. Josée Kamoun), éd. Seuil, 1996 (ISBN 2020289318), p. 166


Je ne mène pas une vie de fou. Je n'ai pas besoin de "dissiper les nuages" tous les soirs, ni toutes les semaines, ni même une fois par mois. La plupart du temps, le soir, je ne regarde même pas mon téléphone. D'autres fois pourtant, cet appareil semble convoquer tous les gens injoignables de mon passé. [...] Tel est le téléphone, certains soirs : le passé injoignable, les morts qui réclament de donner leur avis.

  • La petite amie imaginaire, John Irving (trad. Josée Kamoun), éd. Seuil, 1996 (ISBN 2020289318), p. 175


Autres projets: