Ironie

Citations « Ironie » sur Wikiquote, le recueil de citations libre
Aller à : navigation, rechercher

L’ironie est une forme d’expression qui consiste à dire l’inverse de ce que l’on pense, tout en s'efforçant de laisser entendre la distance qui existe entre ce que l’on dit et ce que l’on pense réellement.

Cinéma[modifier]

Henri Jeanson, Fanfan la Tulipe, 1952[modifier]

L'ironie doit aller de haut en bas, jamais de bas en haut.

  • Cette réplique fut attribuée à l'acteur Jean Parédès.

Littérature[modifier]

Claude Martin[modifier]

Muecke distingue l'ironie ouverte de l'ironie fermée, l'ironie verbale de l'ironie situationnelle et établit quatre modes ironiques : l'ironie impersonnelle, l'ironie de l'abaissement de soi-même, l'ironie de l'ingénu et l'ironie dramatique.

  • « Corydon, Si le grain ne meurt, Les Faux-Monnayeurs », regards intertextuels, Claude Martin, éd. Association des Amis d'André Gide, 1984, p. 106


Jonathan Coe, Une touche d'amour, 1989[modifier]

Ce qu’on appelle ironie en littérature correspond d’habitude à ce qu’on appelle douleur, malheur et mésentente dans la vie réelle.

  • Une touche d'amour (1989), Jonathan Coe (trad. Jean Pavans), éd. Gallimard, coll. Folio, 2002, p. 216


Les hommes aiment l’ironie, parce qu’elle s’attache à des sentiments de pouvoir, de froideur et de supériorité, qui sont innés chez eux.

  • Une touche d'amour (1989), Jonathan Coe (trad. Jean Pavans), éd. Gallimard, coll. Folio, 2002, p. 217